Volvo 264

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Volvo 264
Volvo 264
Volvo 264 (1974 - 1979)

Marque Drapeau : Suède Volvo
Années de production Berline
1974 - 1982
Break
1975 - 1984
Coupé
1975 - 1977
Production 170 690 exemplaire(s)
Classe Grande routière
Usine(s) d’assemblage Torslanda, Suède
Kalmar, Suède
Gand, Belgique
Melbourne, Australie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 2,7 L puis 2,8 L
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 2 664 puis 2 849 cm3
Puissance maximale de 125 à 156 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports ou Automatique 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 335 à 1 470 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Break
Coupé
Dimensions
Longueur 4 900 mm
Largeur 1 710 mm
Hauteur 1 440 mm
Chronologie des modèles

La Volvo 264 fait partie de la série de Volvo 260 comprenant plusieurs modèles : les 262, 262 C, 264 et 265. Il s'agit des modèles haut de gamme du constructeur suédois Volvo.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en août 1974 que la nouvelle berline Volvo 264 succède à la Volvo 164.

Il s'agit d'une version plus haut de gamme de la berline 244 et elle s'en distingue au travers des phares rectangulaires (ronds pour la 244), d'une calandre différente (notamment le logo décentré), des pare-chocs également différents. À l'arrière les feux étaient plus enveloppants que sur la 244. La différence est également sous le capot qui abrite des moteurs 6 cylindres en place des 4 cylindres de la 244. (d'où la différence de patronyme dans les appellations Volvo de l'époque).

Trois finitions étaient disponibles : DL (De Luxe reconnaissable à sa sellerie en tissu), GL (Grand Luxe reconnaissable à sa sellerie velours ou cuir et son moteur à injection).

Un seul moteur fut disponible sous le capot de la 264 : le V6 2,7 litres PRV décliné en version à carburateur (de 125 ch) et en version à injection (de 140 ch). Trois transmissions sont disponibles : une boîte manuelle 4 vitesses, la même avec une surmultiplication électrique et une boîte automatique à 3 vitesses[1].

Dès 1975, la gamme est complétée par deux nouvelles carrosseries : le break 265 et le coupé 262 uniquement produit pour le marché américain[2].

L'année 1976 voit l'arrivée de la finition haut de gamme GLE (Grand Luxe Exécutif reconnaissable à la climatisation et la peinture métallisée).

En 1977, la 262 quitte la catalogue après une production de 3 239 exemplaires seulement. C'est une exécution plus haut de gamme qui prend sa succession, la 262C réalisée en partenariat avec le carrossier italien Bertone.

En 1979, les 264 et 265 reçoivent un léger lifting. On remarque notamment les nouveaux feux arrière plus gros, le nouveau coffre et le nouveau lettrage Volvo. À l'avant, on remarque surtout l'abandon des rétroviseurs chromés pour des rétroviseurs en plastique.

Restylage (1980 - 1984)[modifier | modifier le code]

Une grosse évolution a lieu en 1980. La 264 gagne une nouvelle calandre (reconnaissable à son logo centré), de nouveaux pare-chocs, des phares et clignotants modifiés et un nouveau tableau de bord.

L'évolution est plus importante sous le capot : on note l'abandon de la version à carburateur de la 264. La version injection est modifiée et passe à 2,8 litres et atteint les 156 ch.

La berline 264 quitte le catalogue en 1982 à la suite de l'arrivée de la 760. Au total, 132 390 exemplaires de la 264 sortirent des chaînes des usines Volvo[3]. La refonte des appellations Volvo a modifié le nom de la 265 en 1983. Elle devient alors 260. Le break 265/260 a connu un sursis jusqu'en 1984, année du lancement du break 760. Au total, 35 061 breaks 265/260 furent produits[1].

264 TE[modifier | modifier le code]

Il a existé une version rallongée de la berline 264, la 264 TE produite entre 1976 et 1982. Par rapport à la 264 d'origine, la TE est allongée de 70 cm et possède un intérieur en cuir spécifique bleu clair ou gris. Il y a une troisième rangée de sièges sous forme de deux strapontins dos à la route. Il s'agissait des voitures officielles de l'État en Suède et en République démocratique allemande. Un total de 335 exemplaires furent construits.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 32 265 | Volvo Cars », sur www.volvocars.com (consulté le 31 mai 2015)
  2. « 29 262 | Volvo Cars », sur www.volvocars.com (consulté le 31 mai 2015)
  3. « 31 264 | Volvo Cars », sur www.volvocars.com (consulté le 31 mai 2015)