Arica (Chili)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arica.
Arica
San Marcos de Arica
Blason de Arica
Héraldique
Drapeau de Arica
Drapeau
Image illustrative de l'article Arica (Chili)
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région d'Arica et Parinacota
Province Province d'Arica
Maire Waldo Sankán Martínez
Code postal 1000000
Indicatif téléphonique +56
Démographie
Gentilé Ariqueño/a
Population 200 000 hab. (2009)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 28′ 28″ Sud 70° 18′ 01″ Ouest / -18.474399, -70.30014
Altitude 2 m
Superficie 479 940 ha = 4 799,4 km2
Divers
Fondation
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte administrative du Chili
City locator 14.svg
Arica

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte topographique du Chili
City locator 14.svg
Arica
Liens
Site web http://www.muniarica.cl

Arica est une ville portuaire du nord du Chili située dans le désert d'Atacama. C'est la capitale de la province d'Arica, dans la région d'Arica et Parinacota.

Elle a une population de 200 000 habitants en 2009 et est connue comme la « ville de l’éternel printemps ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Arica a été le théâtre de l’un des plus célèbres épisodes de la Guerre du Pacifique (1879-1884), la prise du Morro de Arica en 1880. Jusqu’à cette époque, la ville faisait partie du Pérou.

Par ailleurs Arica abrite le stade Estadio Carlos Dittborn qui fut l'un des 4 stades où se disputèrent les matchs de la phase finale de la Coupe du monde de football de 1962.

Climat[modifier | modifier le code]

Arica est aussi connue comme l'endroit habité le plus aride au monde, selon les mesures de pluviométrie : les précipitations moyennes annuelles sont de 0,8 mm[1]. Entre 1903 et 1918, il n'y a pas eu une goutte de pluie durant 173 mois.

Économie[modifier | modifier le code]

Près de la ville se trouve la vallée d’Azapa, une oasis où des légumes et olives d’Azapa sont cultivés. Économiquement, c’est un port important, tandis que son climat doux et très sec ainsi que ses plages ont fait d’Arica une destination touristique populaire. C’est également un centre ferroviaire de communications avec la Bolivie. Elle possède un aéroport international (Chacalluta, -code AITA : ARI).

Presse[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Arica dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans Battlefield Bad Company 2, la ville est le théâtre (fictif) d'une bataille (Port d'Arica ou Arica Harbor en anglais).

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]