Le Moniteur automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Moniteur automobile
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français
Périodicité tous les 14 jours
Format A4 tabloïd
Genre revue d'information automobile
Prix au numéro 3.80€
Fondateur Fernand Gyselynck et Jacques Ickx
Date de fondation 1950
Date du dernier numéro toujours en diffusion
Éditeur S.A. Produpress
Ville d’édition Bruxelles

Rédacteur en chef Xavier Daffe
ISSN 0762-9184
Site web www.moniteurautomobile.be

Le Moniteur automobile est un magazine d'information automobile belge fondé en janvier 1950, paraissant tous les quatorze jours.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire du magazine commence en janvier 1950, il ne comporte alors que quatre pages listant le prix des véhicules neufs vendus en Belgique et la cote des voitures d'occasion. En 1975, le magazine passe au format tabloïd et un an plus tard (août 1976) il va changer d'actionnaire qui est alors Christian Rousseaux (président du groupe Produpress). La formule de l'essai détaillé nait quelques mois plus tard. En octobre 1979 le magazine apparaît enfin en Flandre sous le nom d'AutoGids. Et en mars 1984, la version pour la France du Moniteur Automobile voit le jour pour disparaître en 2009. Le 30 septembre 2009, la nouvelle formule du Moniteur automobile sort en kiosque. En 2010, le magazine fête ses soixante ans d'existence.

Le journal a accueilli dans sa rédaction de grandes plumes, tels les pilotes belges Paul Frère, Pierre Dieudonné et Christine Beckers.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le magazine se compose de plusieurs essais détaillés, quelques premiers essais, des comparatifs, des reportages, des portraits de personnes célèbres du milieu automobile, etc. Le magazine est réputé pour le sérieux avec lequel sont menés les essais détaillés et de manière générale pour son impartialité, favorisée par l'absence de marque nationale belge[1].

Le rédacteur en chef est Xavier Daffe[2].

Ce magazine a aussi participé à l'élaboration d'une émission automobile diffusés en 2009 sur RTL-TVI et Club RTL, Auto club.[3]

Xavier Daffe et Tony Verhelle, membres de la rédaction, font partie du jury internationaux de plusieurs trophées dont AutoBest, le COTY (voiture de l'année) et le WCOTY (voiture mondiale de l'année).

Un numéro spécial de ce magazine sort une fois par an et se nomme Guide d'achat - Le Moniteur Automobile, qui regroupe toutes les informations des voitures actuellement en vente sur le marché pour bien choisir l'auto qui convient aux envies de chacun.

À l'occasion du salon de l'automobile de Bruxelles, chaque mois de janvier, la publication sort un numéro supplémentaire pendant l'événement. Trois numéros « Spécial Salon » sont ainsi publiés de fin décembre à mi-janvier. Le premier comprend une entrée gratuite pour la nocturne du lundi, le second est un guide de l'acheteur et le troisième reprend un condensé des plus de 200 essais de l'année civile précédente.

Le magazine était autrefois diffusé dans deux éditions différentes, une édition française et une édition belge. Mais depuis l'année 2009 une seule édition belge est maintenue[1]. La diffusion de celle-ci en France a cessé depuis avril 2011.

Le magazine existe aussi en édition pour la région flamande et est renommé « AutoGids ». Les tirages sont malgré tout en baisse, comme la majeure partie de la presse écrite spécialisée, avec une parution passant de 34 700 en 2008 à 22 200 en 2010 (et de 28 400 à 18 000 pour AutoGids)[2],[4]

Site internet[modifier | modifier le code]

Après dix-huit mois de développement, une nouvelle version du site internet Moniteurautomobile.be est mise en ligne le 31 juillet 2015 (pour les bêta-testeurs), puis officiellement le 7 septembre 2015. La plus grosse nouveauté, hormis l'interface utilisateur, est l'apparition d'une section vidéo, contenant une évolution importante : les essais vidéo, complémentaire aux essais automobiles effectués dans le magazine[5]. Une page Facebook rassemble également de nombreux amateurs, tout comme la page dédiée à AutoGids. Depuis janvier 2016, le site est optimisé pour les smartphones.

Il est aussi désormais possible de comparer différents modèles à l'aide d'un comparateur neutre et indépendant et de bénéficier des articles, essais et comparatifs disponible sur le site internet[6]. Le site propose aussi des informations sur les taxes, les péages et divers conseils autour de l'automobile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]