Château Calon-Ségur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Calon-Ségur
Image illustrative de l'article Château Calon-Ségur
Illustration du Château Calon-Ségur en 1898.

Fondation XVIIIe siècle
Siège social Saint-Estèphe
Pays Drapeau de la France France
Production
Appellations saint-estèphe
Région viticole Médoc, Bordelais
Classement 3e grand cru classé en 1855
Superficie plantée 55 ha
Cépages 65 % cabernet sauvignon
20 % merlot
15 % cabernet franc
Volume produit 250 000 bouteilles / an
Autres productions Marquis de Calon Ségur,
Saint-Estèphe de Calon Ségur
Société
Propriétaire Suravenir Assurances
Personnes clés Jean-Pierre Denis (Président),
Vincent Millet (Dir. d'exploitation),
Éric Boissenot (Œnologue conseil)
Divers
Site web calon-segur.fr

Le château Calon-Ségur, est un domaine viticole de 94 hectares situé à Saint-Estèphe en Gironde. Il produit plusieurs vins en appellation saint-estèphe[1], le grand vin étant classé troisième grand cru au classement de 1855.

Histoire du domaine[modifier | modifier le code]

Calon doit son nom à une petite embarcation utilisée au Moyen Âge pour transporter le bois d'une rive à l'autre de la Gironde. La commune dont le domaine dépend s'est pendant longtemps appelée Saint-Estèphe de Calon. Après la conquête de la Guyenne, le vignoble fut successivement propriété de la famille d'Albret, de messire Jean de Lur, de Pierre de Marsan, enfin de Gasq.

Au XVIIIe siècle, le marquis Nicolas-Alexandre de Ségur, président du Parlement de Bordeaux qui possédait aussi le château Lafite et le château Latour, fait l'acquisition, par son mariage avec la veuve de M. de Gasq, du château et de son domaine. Le marquis de Ségur ajouta son nom à celui de Calon. « Je fais du vin à Lafite et à Latour, mais mon cœur est à Calon » aimait dire ce dernier : une appréciation que l'on retrouve sur l'estampe actuelle du château.

Au XIXe siècle se succèdent différents propriétaires. En 1894, le domaine est racheté par Georges Capbern Gasqueton et son oncle Charles Hanappier. Calon-Ségur reste dans la famille Capbern Gasqueton (Vie au Grand Air du Médoc) tout au long du XXe siècle, dirigé notamment par Philippe Capbern Gasqueton (propriétaire également du château du Tertre, du château Couhins et du château d'Agassac) puis par son épouse Denise Capbern Gasqueton, à partir de 1995, jusqu'à son décès en [2]. Hélène de Baritault du Carpia succède alors à sa mère, et prend la direction de l'exploitation. En , la propriété familiale est cédée pour 170 M€ à Suravenir Assurances, filiale du Crédit mutuel Arkéa[3].

Terroir[modifier | modifier le code]

Bouteille de Calon-Ségur 1961, étiquette du négoce.

Le vignoble, totalisant 55 hectares de vignes plantées, se développe sur des terrains graveleux et vallonnés.

L'encépagement du domaine est constitué de 65 % cabernet sauvignon, 20 % merlot, 15 % cabernet franc[4] avec des vignes de 40 ans de moyenne d'âge.

Vins[modifier | modifier le code]

Le vin est élevé de manière très traditionnelle durant 24 mois en moyenne dans les barriques en chêne, partiellement neuves (30 à 50 % selon l'année). Le vin de Calon-Ségur est généralement considéré comme un des vins de Saint-Estèphe les plus puissants et les plus corsés de l'appellation[5].

Le domaine produit également un second vin, le « Marquis de Calon Ségur », ainsi qu'un vin issu des jeunes vignes du domaine, le « Saint-Estèphe de Calon Ségur ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. La course contre la montre de Grégoire pour livrer ses engins dans Sud Ouest du 6 septembre 2011.
  3. Le Château Calon-Ségur est vendu à Suravenir dans Sud Ouest du 3 juillet 2012.
  4. Guide Dussert-Gerber des vins de France 2007, chez Albin Michel, 2007, p. 246 (ISBN 2-226-16910-5).
  5. Bruno Grelon, Vins de France, éditions Soline, 1993, p. 121 (ISBN 2-87677-169-1).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]