Château Dauzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Dauzac
Image illustrative de l'article Château Dauzac

Fondation XIIe siècle
Siège social Labarde
Pays Drapeau de la France France
Production
Appellations margaux
Classement 5e grand cru classé en 1855
Superficie plantée 49 ha
Cépages 68 % cabernet sauvignon,
32 % merlot
Volume produit 300 000 bouteilles / an
Autres productions Aurore de Dauzac,
Labastide Dauzac,
Haut-Médoc de Dauzac
Société
Propriétaire Christian Roulleau et sa famille (Groupe FOR-BZH)
Personnes clés Laurent Fortin (Dir. Général),
Philippe Roux (Dir. Technique)
Effectifs 35
Commerce
Distribution Place de Bordeaux & Club Dauzac
(87 % export, 13 % France)
Divers
Caveau de dégustation Ouvert au public toute l'année
Site web chateaudauzac.com

Le Château Dauzac est un domaine viticole, produisant un 5e cru classé en appellation margaux. Situé à proximité de l'estuaire de la Gironde, il possède un vignoble d’un seul tenant, de 49 hectares, dont 45 ha en appellation margaux et 4 ha en appellation haut-médoc.

Histoire du domaine[modifier | modifier le code]

Illustration du Château Dauzac en 1898.

Pierre Drouillard, jurat perpétuel de Bordeaux, achète en 1685 le domaine de Dauzac aux religieuses. Son fils Pierre Drouillard devient trésorier de France en Guyenne, et développe la partie viticole du domaine. En 1740, le domaine est apporté en dot par sa fille Elisabeth Drouillard, lorsqu'elle se marie avec le comte Lynch, descendant d'une ancienne famille irlandaise. Ils ont trois enfants qui prennent la suite : le fils aîné Jean-Baptiste Lynch, maire de Bordeaux de 1809 à 1815 puis pair de France est mort au château Dauzac ; le second fils, Thomas-Michel Lynch, député en 1796 et 1797, s'occupe de gérer le domaine viticole pour l'ensemble de la fratrie ; la fille Peggy Elise Lynch épouse l'industriel et armateur François-Patrice Mitchell. En plus de Dauzac qu'ils mettent en valeur, les Lynch sont propriétaires de ce qui deviendra Lynch-Bages et Lynch-Moussas.

En 1992, la MAIF s’associe avec les Vignobles André Lurton au sein d’une société d'exploitation. En 2004 sous son impulsion un nouveau chai gravitaire est construit. En 2005, sa fille Christine Lurton de Caix lui succède.

En 2014, la MAIF, propriétaire unique du domaine à travers sa filiale, la Société Anonyme Château Dauzac depuis le rachat du domaine en 1988, se trouve désormais seule à la tête de la société d'exploitation, voyant sa participation passer à 100 % du capital. En effet, les Vignobles André Lurton ont cédé leur participation de 42 % dans la société d'exploitation du Château[1]. Laurent Fortin, directeur général depuis 2013, orchestre le retour du cru sur la place de Bordeaux[2].

En 2020, Christian Roulleau, fondateur de SAMSIC, et sa famille font l’acquisition de château Dauzac, un nouveau plan stratégique « Ambition 2030 » est dévoilé, la rénovation de la chartreuse, de la boulangerie et un travail de fond sur le patrimoine végétal sont engagés[3],[4],[5].

Terroir[modifier | modifier le code]

La propriété s’étend sur 120 hectares. Planté d’un seul tenant sur des terres de graves profondes, le vignoble de château Dauzac couvre 49 hectares : 45 hectares en appellation margaux et 4 hectares en appellation haut-médoc. Trois vins sont produits sur la propriété : le vin de garde Château Dauzac ainsi que deux sélections parcellaires, Aurore de Dauzac et Labastide Dauzac. Un quatrième vin est produit sur le domaine, le Haut-Médoc de Dauzac, en appellation haut-médoc.

Les vignes d'un âge moyen de 35-40 ans sont plantées à une densité de 10 000 pieds à l’hectare.

Biodiversité[modifier | modifier le code]

Situé aux abords de l'estuaire de la Gironde, le domaine est habité par des aigrettes, hérons et autres petits mammifères. La douzaine de ruches jouxtant la chartreuse permet de produire un miel de fleurs et d'acacias. Des moutons entretiennent également le parc de la propriété. Les engrais utilisés au vignoble sont exclusivement biologiques et les insecticides sont bannis de la propriété.

Vins[modifier | modifier le code]

« La dégustation à Dauzac », œuvre monumentale en bronze du sculpteur Étienne placée devant le bâtiment principal, représente deux femmes tenant en main une coupe, entourées d’un envol d’oiseaux.

Château Dauzac est un assemblage de cabernet sauvignon (68 %) et de merlot (32 %)[6]. Il est élevé pendant 15 à 18 mois en barriques de chêne français. La vinification s'effectue dans un chai gravitaire et la fermentation (à 28 °C) est réalisée en cuves bois avec double douelle transparente pour éviter le pompage des vins et ainsi optimiser les macérations. Le collage se fait avec des protéines végétales, permettant ainsi la production d'un vin 100 % végan[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Internet[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]