Victor Hugo, ennemi d'État

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Victor Hugo, ennemi d'État
Description de l'image Victor Hugo Signature.svg.
Type de série minisérie
Genre drame historique
Création Iris Bucher
Production Quad Télévision
Point du jour
Acteurs principaux Yannick Choirat
Isabelle Carré
Musique Étienne Forget
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 4
Format couleur
Durée 52 minutes
Diff. originale

Victor Hugo, ennemi d’État est une minisérie de drame historique française en 4 épisodes de 52 minutes réalisée par Jean-Marc Moutout, sur une idée d'Iris Bucher et diffusée entre le [1] et le sur La Trois[2].

Quant à la France, après l’avoir présentée le au Festival international du film de fiction historique[3], elle est diffusée les et sur France 2[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Victor Hugo, ennemi d'État expose de manière romancée la vie de Victor Hugo de la révolution de 1848 au coup d'État du 2 décembre 1851.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

En 2008, passionnée de littérature hugolienne et de langue française, la créatrice allemande Iris Bucher songe à lui consacrer une œuvre en tant qu’homme de lettres et homme politique, tout en abordant sa liaison avec Juliette Drouet[5] sa maitresse. La série porte sur les années 1848-1851 de la vie de l'écrivain, se concentrant sur la métamorphose politique et la vie amoureuse du poète[6] : « Je crois qu'il est trop grand, c'est compliqué… par quel bout le prendre ? Il a eu une vie incroyablement remplie jusqu'à ses funérailles ! », précise Iris Bucher[7].

Aux côtés de la scénariste Sophie Hiet, Jean-Marc Moutout est choisi en tant que réalisateur et co-scénariste en raison de son expérience de téléfilms (deux épisodes du Bureau des légendes, par exemple) et de ses tournages de films politiques[6].

Iris Bucher en est la productrice pour Quad Télévision, aux côtés de Luc Martin-Gousset de la société de production Point du Jour[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , il est annoncé que Yannick Choirat et Isabelle Carré interprèteront Victor Hugo et sa maîtresse Juliette Drouet[8],[9],[10].

Fin , le maire de Périgueux Antoine Audi fait partie des figurants pour trois scènes[11].

Tournage[modifier | modifier le code]

En , comme prévu par le réalisateur-scénariste Jean-Marc Moutout, le tournage débute en Dordogne afin de rendre fidèlement les décors parisiens du milieu du XIXe siècle; cela a nécessité un investissement d’une valeur de 600 000 euros, ainsi que cinq cents figurants[12]. Le tournage eu lieu au château de Garraube à Liorac-sur-Louyre[13], ainsi qu’à Périgueux, choisi notamment pour ses rues pavées, et au château de Hautefort qui fut transformé en l'hôtel où est protégée une des maîtresses de Victor Hugo[9].

Musique[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Victor Hugo, ennemi d’État est sélectionné et présenté en avant-première le au Festival international du film de fiction historique[3]. La Belgique diffuse cette mini-série entre le [1] et le sur La Trois[2]. En mi-, selon Allociné, sa date de diffusion est annoncée le et sur France 2[4].

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

En première et seconde partie de soirée du , la série est suivie par 3 millions de téléspectateurs[15].

Critique[modifier | modifier le code]

Télérama applaudit le personnage principal « très attachant, incarné par Yannick Choirat et mis en scène par Jean-Marc Moutout, un acteur et un réalisateur qui ont tous deux le mérite d’éviter les effets »[16].

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Victor Hugo, ennemi d'état 1/4 », sur RTBF, (consulté le ).
  2. a et b « Victor Hugo, ennemi d'état 4/4 », sur RTBF, (consulté le ).
  3. a b c et d « Victor Hugo, ennemi d’État », sur Festival international du film de fiction historique, (consulté le ).
  4. a b et c « La date de diffusion de "Victor Hugo, ennemi d’État" est connue », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  5. a et b « "Victor Hugo, ennemi d'État" : une mini-série de France 2 qui se concentre sur les années 1848-1851 », sur Culture Box, avec AFP, (consulté le ).
  6. a et b Christophe Kantcheff, « « Victor Hugo a pris des risques incroyables » », Politis, no 1525,‎ (ISSN 1290-5550, lire en ligne, consulté le ).
  7. « "Victor Hugo, Ennemi d'État", première fiction sur la vie du grand homme », sur Le Point, (consulté le ).
  8. Hervé Chassain, « Une série télévisée sur Victor Hugo bientôt tournée en Dordogne », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  9. a et b Harry Sagot, « Une mini-série télé sur Victor Hugo bientôt en tournage en Dordogne », sur France Bleu, (consulté le ).
  10. Julia Baudin, « Victor Hugo - Ennemi d’État : France 2 renoue avec la fiction historique », sur Le Figaro, (consulté le ).
  11. Valérie Dejean, « Dordogne : le maire de Périgueux, figurant sur le tournage de la série "Victor Hugo" », sur France Bleu, (consulté le ).
  12. Émilie Bersars, « La Dordogne: terre de cinéma », sur France Info, (consulté le ).
  13. Grégoire Morizet, « Dordogne : dans les coulisses du tournage de « Victor Hugo, ennemi d’État » », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  14. (en) « Victor Hugo - Enemy of the State », sur Beta Film, (consulté le ).
  15. Kévin Boucher, « Audiences : Carton pour "Le Jour où j'ai brûlé mon coeur", "L'Amour est dans le pré" en baisse, "Victor Hugo" correct », sur Ozap, (consulté le ).
  16. « Victor Hugo, ennemi d’État », sur Télérama, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julia Baudin, « Victor Hugo devient un héros de série », TV Magazine, Le Figaro, Paris, , p. 14

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]