Les Voix intérieures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Voix intérieures est un recueil de poèmes de Victor Hugo publié en 1837.

Poèmes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des poèmes du recueil :

  • I : Ce siècle est grand et fort
  • II : Sunt Lacrymae rerum
  • III : Quelle est la fin de tout ?
  • IV : À l’Arc de triomphe
  • V : Dieu est toujours là
  • VI : Oh ! vivons ! disent-ils dans leur enivrement
  • VII : À Virgile
  • VIII : Venez que je vous parle, ô jeune enchanteresse
  • IX : Pendant que la fenêtre était ouverte
  • X : À Albert Dürer
  • XI : Puisqu'ici-bas toute âme…
  • XII : À Ol
  • XIII : Jeune homme, ce méchant fait une lâche guerre
  • XIV : Avril – À Louis B.
  • XV : La Vache
  • XVI : Passé
  • XVII : Soirée en mer
  • XVIII : Dans Virgile parfois
  • XIX : À un riche
  • XX : Regardez : les enfants se sont assis en rond
  • XXI : Dans ce jardin antique…
  • XXII : À des oiseaux envolés
  • XXIII : À quoi je songe ?
  • XXIV : Une nuit qu'on entendait la mer sans la voir
  • XXV : Tentanda via est
  • XXVI : Jeune fille, l’amour, c’est d’abord un miroir
  • XXVII : Après une lecture de Dante
  • XXVIII : Pensar, dudar
  • XXIX : À Eugène vicomte H.
  • XXX : À Olympio
  • XXXI : La tombe dit à la rose
  • XXXII : Ô muse, contiens-toi !