Torquemada (Hugo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Torquemada
Auteur Victor Hugo
Pays Drapeau de la France France
Genre Drame
Date de parution 1882
Chronologie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Torquemada (homonymie).

Torquemada, est un drame en quatre actes et en vers de Victor Hugo, avec un prologue, écrit en 1869 et publié en 1882 mais jamais donné du vivant de l'auteur. L'histoire est inspirée de la figure historique du moine dominicain Tomás de Torquemada (1420-1498) dont le nom est associé à l'Inquisition espagnole.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Le moine espagnol Torquemada, muré vivant dans un in pace par sentence ecclésiastique, est délivré par deux enfants qui s'aiment, don Sanche et doña Rosa. Après avoir obtenu à Rome l'absolution du pape, Torquemada revient en Espagne pour y fonder l'inquisition. Entretemps, le roi Ferdinand s'est épris de Rosa, et pour la séparer de don Sanche, il envoie les deux jeunes gens au couvent. Mais son premier ministre, le comte de Fuentel, les délivre et les confie à Torquemada. Celui-ci reconnaît en eux ses deux sauveurs ; mais il apprend qu'ils ne l'ont délivré qu'au prix d'un sacrilège : en s'aidant d'une vieille croix en fer pour soulever la pierre de sa prison. Il les livre au bûcher de l'Inquisition afin de sauver leurs âmes.

La symbolique[modifier | modifier le code]

Hugo a crayonné, dans le personnage de Torquemada, une figure étrange et puissante de fanatisme qui veut imposer sa religion par la terreur ; il lui oppose, dans une scène épisodique, la figure de Saint François de Paule, l'apôtre de la religion par l'amour.

Articles connexes[modifier | modifier le code]