Danièle Gasiglia-Laster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Danièle Gasiglia-Laster
20160615 164440 - Copie.jpg
Biographie
Nationalité
Activité

Écrivain et critique française, Danièle Gasiglia-Laster est spécialiste de Victor Hugo, de Marcel Proust et de Jacques Prévert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est, depuis 2004, secrétaire générale de la Société des Amis de Victor Hugo et coorganise chaque année le Festival Victor Hugo et Egaux qui a été lancé en 2007 et se poursuit. Elle s'intéresse notamment au théâtre de Hugo, aux personnages féminins de son œuvre, à ses combats politiques, aux adaptations théâtrales, musicales et cinématographiques de ses textes. Elle dirige la revue annuelle de la Société des Amis de Victor Hugo, L'Écho Hugo. Elle a travaillé sur les références théâtrales dans l'œuvre de Marcel Proust et a proposé, en 2007, une adaptation d'À la recherche du temps perdu qui a fait l'objet d'un atelier de comédiens dirigé par Jean-Paul Zennacker et a été présentée au public au cours de trois soirées. De Jacques Prévert, elle a contribué à publier le deuxième recueil posthume, La Cinquième Saison, et a fait paraître la première biographie chez Séguier, Jacques Prévert, celui qui rouge de cœur. En collaboration avec son mari, Arnaud Laster, elle a publié les Œuvres Complètes de Prévert dans la bibliothèque de la Pléiade[1].

Danièle Gasiglia-Laster publie aussi des contes (Le Voyage d'Oriane et Le Chat merveilleux) et écrit des pièces de théâtre, parmi lesquelles Répétitions mouvementées, créée en lecture-spectacle sous la direction de Jean-Paul Zennacker en 2002, reprise en 2005 à l'amphithéâtre Max-Pol Fouchet de la Sorbonne Nouvelle, en 2007 au Théâtre 13 et au Pavillon des Ateliers, en 2008 à Olivet (en Région Centre) et mise en scène en 2009 (Créteil, Paris, Méry-sur-Oise): la pièce a été à nouveau proposée en février 2010 dans l'auditorium du Musée D'Orsay, dans le cadre des activités culturelles du musée, au théâtre de la Carrosserie Mesnier à Saint-Amand Montrond (Cher) et a représenté la France dans le cadre du festival Le Jardin des génies, organisé par le Musée Tolstoï d'Iasnaïa Poliana en Russie (avec traduction simultanée en russe) ; Moi, j'avais son amour…/ Juliette Drouet et Victor Hugo, créée en 2008 au Centre socioculturel Madeleine Rebérioux de Créteil et reprise dix fois, dans une mise en scène de Vincent Auvet, au Théâtre Darius Milhaud (Paris 19e). La pièce a été donnée en version italienne (sous le titre Avevo il suo amore) à l'initiative de l'Alliance française d'Avellino (mise en scène de Tiziana Masucci)en mars 2009. Et si Victor Hugo et George Sand s'étaient rencontrés ?, a été présentée en lecture en avant-première à Iasnaïa Poliana en septembre 2011, reprise à la Maison de Victor Hugo et au Château de Méry-sur-Oise en février 2012. Histoire de Gavroche, d'après Les Misérables de Victor Hugo, adaptation dont elle est l'auteur en collaboration avec Arnaud Laster, musique de Fernando Albinarrate, a été présentée en septembre 2011 à l'Opéra de Massy et en février 2012 au Théâtre musical de Besançon. Elle a écrit des chansons additionnelles pour ce spectacle musical. En 2014 elle assuré la direction artistique d'une lecture-spectacle de sa dernière pièce Hugo et Tolstoï sont de retour, donnée en lecture-spectacle dans divers lieux (Centre Socioculturel Madeleine Rebérioux de Créteil, Théâtre du Nord-Ouest, Maison de Balzac à Paris, Fond'Action Boris Vian) et mis en scène sa pièce Victor Hugo et George Sand. Et s'ils s'étaient rencontrés ? dans laquelle elle joue elle-même le rôle de George Sand. Cette mise en scène de la pièce a été présentée en avant-première le 28 juin 2014 au Musée de la Vie romantique et a été reprise dans diverses structures. Elle peut s'adapter à la plupart des lieux et peut être reprise à la demande.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres
  • Victor Hugo, coll. "sa vie, son œuvre", Frédéric Birr, 1984.
  • Jacques Prévert, Librairie Séguier-Vagabondages, 1986. Format 31 x 22,5.
  • Marcel Proust, A l'Ombre des jeunes filles en fleurs, GF, Flammarion, établissement du texte, préfaces, notes, 1987.
  • Victor Hugo/ Femme [dir.], La Revue des Lettres modernes, no 3, Minard, 1991.
  • Jacques Prévert, Œuvres complètes, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, établissement du texte, préface, notices et notes, en collaboration avec Arnaud Laster, tome 1, 1992, tome 2, 1996.
  • Danièle Gasiglia-Laster présente Paroles de Jacques Prévert, coll. "Foliothèque", Gallimard, 1993.
  • Jacques Prévert, celui qui rouge de cœur, reprise du livre de 1986 dans une version revue et augmentée et dans un autre format, Séguier, 1994.
  • Le Voyage d'Oriane, conte, éditions des Cahiers luxembourgeois, 2000.
  • Victor Hugo au cœur du monde , portfolio en collaboration avec Arnaud Laster, ADPF, 2000.
  • L'Echo Hugo [dir.], bulletin de la Société des Amis de Victor Hugo, nos 1 à 11, 2001 à 2016.
  • Le Chat merveilleux, conte, éditions Le Manuscrit, 2006.
  • Victor Hugo, celui qui pense à autre chose, Portaparole, 2006.
  • Victor Hugo et Paul Meurice, allumeurs d'étoiles , [dir. avec Arnaud Laster], hors série de L'Echo Hugo, bulletin de la Société des Amis de Victor Hugo, 2009.
  • Victor Hugo, Journal de ce que j'apprends chaque jour, éditions d'Ores et déjà, 2012, préface et notes.
  • Jacques Prévert", coll. Les Ecrivains vagabondent, Alexandrines, 2013. Livre numérique : [1]
  • Répétitions mouvementées ou Victor Hugo et ses interprètes, comédie, Librairie Théâtrale, Paris, 2014.
  • Victor Hugo et George Sand / Et s'ils s'étaient rencontrés ? , comédie, Librairie Théâtrale, Paris, 2015.
  • Le Paris de Prévert, éditions Alexandrines, Paris, 2015.
  • Paris * Prévert, éditions Gallimard, avec une riche iconographie et de nombreux documents inédits, 2016.
Nouvelles
  • La Traversée de l'écran [2]
  • La dame de la route du lac, dans Chemins de traverse, Revue de l'Ours Blanc et de l'Homme Bleu, n° 48, juin 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. P. Dra., « Jacques Prévert l'enchanteur », Le Monde,‎ (lire en ligne)