Jean Gaudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Gaudon
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Achille Maurice GaudonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Sheila Gaudon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Jean Gaudon dans l'atelier de Roland Bierge

Jean Gaudon, né le à Lyon et mort le à Paris[1], est un critique littéraire et écrivain français.

Professeur de littérature moderne et contemporaine, il est spécialiste de l'œuvre de Victor Hugo et tout particulièrement de sa correspondance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Achille Maurice Gaudon[1] est docteur ès lettres après avoir soutenu une thèse, en 1969, sur Le temps de la contemplation l'œuvre poétique de Victor Hugo des «Misères» au «Seuil du gouffre» (1845-1856)[2]. Sa carrière de professeur de littérature se déroule d'abord à Londres où il est professeur de littérature française à Royal Holloway College. Il est ensuite professeur de littérature française moderne à l'Université Yale de 1970 à 1980. Il termine sa carrière universitaire en 1991, en qualité de professeur de littérature moderne et contemporaine, à l'Université de Paris XII-Val-de-Marne.

En Angleterre il rencontre la Britannique Sheila, également professeur de littérature française. Ensemble ils ont acquis (l'Université de Yale leur a accordé un budget pour cela), recopié, lu, commenté des correspondances de Victor Hugo[3].

Jean Gaudon dirige le groupe de recherches pour l’édition de la correspondance générale de Victor Hugo.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Une passion en Bavière, Paris, 1979, ed. Grasset, 219 p.
  • L'Embarras incertain ou le Hollandais, Paris, 1976, Mercure de France, 207 p.

Sur Victor Hugo[modifier | modifier le code]

Essais, critiques[modifier | modifier le code]

  • Le temps de la contemplation, l'œuvre poétique de Victor Hugo des «Misères» au «Seuil du gouffre» (1845-1856)', Paris, Flammarion, 1969, 627 p.
  • Victor Hugo et le théâtre, stratégie et dramaturgie, 2008, Cazaubon, Eurédit, 202 p.
  • Hugo, 1802-1885, Paris, 2002, ADPF, Association pour la diffusion de la pensée française, 84 p.

Préfaces, éditions, expositions[modifier | modifier le code]

  • "Odes et ballades : Les Orientales". Chronologie et introduction, Paris, 1968, Garnier-Flammarion, 444 p.
  • Lettres à Victor Hugo, 1833-1882 de Juliette Drouet, Paris, 1985, Har-Po, 210 p. et Correspondance Victor Hugo-Juliette Drouet (1833-1883). Publication revue et augmentée des Lettres à Juliette Drouet, suivi de Le Livre de l'anniversaire, et de Lettres à Victor Hugo, 2001, Fayard-Fondation La Poste, 2 vol. 364 p. et 392 p.
  • Correspondance familiale et écrits intimes 1, 1802-1828, préface de Jean Gaudon ; [publié sous la direction de Jean Gaudon, Sheila Gaudon et Bernard Leuilliot] Paris, 1988, Ed. Laffont et collection « Bouquins », 1991 et 1998, 2 tomes.
  • Les contemplations, préface, commentaires, et notes, Paris, 1985, Librarie Generale Française
  • La Légende des siècles, introduction, chronologie et bibliographie, Paris, 1974, Garnier frères
  • Œuvres complètes de Victor Hugo édition chronologique sous la direction de Jean Massin, Tomes IX, XI, XIV, XVIII, 1968, Le Club français du Livre. cop.
  • Lettres, Victor Hugo, Victor Schoelcher, 2000, Flohic, 267 p.
  • Ce que disent les tables parlantes , Victor Hugo à Jersey, présentation, Paris 1963, J.-J. Pauvert, 106 p.
  • Victor Hugo, grandes œuvres, grandes causes , exposition présentée au Musée Victor Hugo de Villequier, - ; texte imprimé Musées départementaux de Seine-Maritime 1988, Lecerf-Rouen-offset.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b https://deces.matchid.io/?q=Jean-Gaudon&size=n_20_n&current=n_2_n.
  2. Thèse savante, très bien écrite, un vrai livre. Lecture attentive, inspirée, toujours juste. Admirable en tout point. cf. Pierre Laforgue in Hugo, les contemplations, bibliographie. http://site.ac-martinique.fr/lettres/wp-content/uploads/2016/12/Bibliographie-Hugo.pdf
  3. Edouard Launet, « Victor Hugo ou l'infini », Le Monde des livres,‎
  4. « Jean Gaudon », sur academie-francaise.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]