Maxime d'Aboville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aboville.
Maxime d'Aboville
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Maxime d'Aboville est un acteur et metteur en scène français né à Abidjan (Côte-d'Ivoire) le . En 2015, il obtient le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Famille d'Aboville.

Maxime d'Aboville est né à Abidjan le du mariage de Norbert Xavier Marie Joseph d'Aboville, industriel, et d'Alix Marie Solange du Cauzé de Nazelle.

Après des études de droit (DEA et diplôme d'avocat), il suit les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet[1],[2].

Il est nommé deux fois aux Molières en 2010 et 2011, et obtient en 2015 le Molière du comédien pour son rôle dans The Servant (mise en scène de Thierry Harcourt), adapté du roman de 1948 de l'auteur britannique Robin Maugham[3]. L'ouvrage avait été adapté au cinéma en 1963 par Joseph Losey dans le film au même titre The Servant. La critique de la pièce du journal Télérama mentionne : « Maxime d'Aboville est exceptionnel de noirceur sophistiquée et incompréhensible, il ferait presque oublier le Dirk Bogarde du film de Joseph Losey[3]. »

En septembre 2017, il interprète au théâtre le double rôle des jumeaux, dans la pièce italienne de 1745 Les Jumeaux vénitiens de Carlo Goldoni, adaptée et mise scène par Jean-Louis Benoît.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompense et nominations aux Molières[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comédien historique, Famille chrétienne, no 1859 du au , p. 66.
  2. Interview par Olivier Bellamy dans son émission Passion Classique, le
  3. a b et c Fabienne Pascaud, « The Servant : l'adaptation dérangeante et fascinante d'un classique du cinéma », article du journal Télérama du 9 mars 2015.
  4. La pièce, sur le site du théâtre Hébertot.

Liens externes[modifier | modifier le code]