Matapédia (municipalité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la municipalité gaspésienne. Pour la MRC, voir La Matapédia. Pour les autres significations, voir Matapédia.
Matapédia
Gare de Matapédia
Gare de Matapédia
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale Avignon
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Nicole Lagacé
2017 - 2021
Constitution
Démographie
Gentilé Matapédien, ienne
Population 645 hab.[1] (2016)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 27″ nord, 66° 57′ 12″ ouest
Superficie 7 036 ha = 70,36 km2
Divers
Code géographique 06045
Localisation
Localisation de Matapédia dans la MRC d'Avignon
Localisation de Matapédia dans la MRC d'Avignon

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Matapédia

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Matapédia

Matapédia est une municipalité canadienne d'environ 660 habitants faisant partie de la municipalité régionale de comté d'Avignon en Gaspésie dans l'Est du Québec. La paroisse catholique de Matapédia se nomme Saint-Laurent-de-Matapédia et, parfois, ce nom est aussi utilisé pour la municipalité.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme de la municipalité est emprunté à celui de la rivière Matapédia[2]. Ce nom est issu du micmac matapegiag qui signifie « jonction des rivières » de mata pour « jonction » et de pegiag pour « rivière »[2]. Ce nom fait référence à la rencontre des rivières Matapédia et Ristigouche à Matapédia[2]. La municipalité a d'abord porté le nom de Saint-Laurent-de-Matapédia[2]. Le bureau de poste local a aussi porté le nom de Matapediac[2].

Les gentilés sont appelée Matapédiens et Matapédiennes[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Matapédia est située au sud du fleuve Saint-Laurent sur le côté sud de le péninsule gaspésienne à l'extrémité est de la vallée de la Matapédia à l'embouchure de la rivière Matapédia dans la Ristigouche[2]. Elle est située à 500 km au nord-est de Québec et à 350 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Matapédia sont Campbellton au Nouveau-Brunswick à 25 km à l'est et Amqui à 80 km au nord-ouest.

La municipalité de Matapédia fait partie de la municipalité régionale de comté d'Avignon dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine[3]. Elle comprend trois hameaux :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
818 786 749 707 696 664 645

Selon Statistique Canada, la population de Matapédia était de 664 habitants en 2011[4]. La tendance démographique des dernières années suit celle de l'Est du Québec, c'est-à-dire une décroissance. En effet, en 2006, la population y était de 696 habitants ; ce qui correspond à un taux de décroissance de 4,6 % en cinq ans[4]. L'âge médian de la population matapédienne est de 49,7 ans[4].

Le nombre total de logements privés dans la municipalité est de 360[4]. Cependant, seulement 311 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[4]. La majorité des logements de Matapédia sont des maisons individuelles[5].

Statistique Canada ne recense aucun immigrant à Matapédia[5]. 80 % de la population a le français comme langue maternelle et 20 % a l'anglais[5]. 39 % de la population maitrise les deux langues officielles tandis que 46 % ne parle que le français et que 15 % ne parle que l'anglais[5]. Statistique Canada ne recense aucun autochtone à Matapédia[5].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 23 % en 2006[5]. Le revenu médian des Matapédiens était de 25 174 $ en 2005[5].

Selon Statistiques Canada, 32 % de la population de 15 ans et plus de Matapédia n'a aucun diplôme d'éducation[5]. 37 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles[5]. 45 personnes possède des diplômes de niveau universitaire à Matapédia[5]. Tous les diplômés de Matapédia ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[5]. Le principal domaine d'études des Matapédiens est « le commerce, la gestion et l'administration publique »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Mission Saint-Laurent-de-Matapédia

Cet endroit a été le premier lieu colonisé de la vallée de la Matapédia lorsque des Loyalistes viennent s'y établir après la Déclaration d'indépendance des États-Unis au début des années 1800[2]. Par la suite, des colons irlandais viennent s'y établir vers 1850, suivis par des Acadiens vers 1860[2]. La mission catholique de Saint-Laurent-de-Matapédia est fondée en 1860[2]. Le bureau de poste est ouvert en 1864[2]. Finalement, des Canadiens français commencent à s'y établir en 1865[2].

La municipalité de paroisse est créée le en reprenant le nom de la paroisse[2]. En 1973, la municipalité change son nom pour simplement Matapédia[2]. Le , la municipalité de la paroisse de Matapédia change son statut pour une municipalité[2],[6].

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Matapédia est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[3].

mandat fonction nom[3]
2013 - 2017 maire Luc Lagacé
conseillers
#1 Sonia Rancourt
#2 Martine Levesque
#3 Nicole Lagacé
#4 Daniel Bélanger
#5 Serge Normandeau 2013-2016 Dany Gallant 2016-2017
#6 Serge Denis

De plus, Carole Bélanger est la directrice-générale, la secrétaire-trésorière et la coordonnatrice en mesures d'urgences de la municipalité[3].

Vivre à Matapédia[modifier | modifier le code]

Sur le plan économique, Matapédia compte sur l'apport d'institutions comme le Centre local de services communautaires (CLSC), l'école des Deux-Rivières, les clubs de pêche ainsi que sur plusieurs commerces et entreprises privées.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Rivière Matapédia.

La rivière Matapédia est reconnue internationalement pour ses nombreuses fosses pour la pêche aux saumons de l'Atlantique[2]. D'ailleurs, la réserve faunique des Rivières-Matapédia-et-Patapédia a été établie sur une partie de son cours afin de protéger cette ressource[2].

Personnalités connues[modifier | modifier le code]

Représentations politiques[modifier | modifier le code]

Drapeau : Québec Québec : fait partie de la circonscription provinciale de Bonaventure. Lors de l'élection générale québécoise de 2008, la députée sortante Nathalie Normandeau, du Parti libéral du Québec, a été réélue pour représenter la population matapédienne à l'Assemblée nationale.

Drapeau du Canada Canada : Matapédia fait partie de la circonscription fédérale de Haute-Gaspésie—La Mitis—Matane—Matapédia. Lors de l'élection fédérale canadienne de 2008, le député sortant Jean-Yves Roy, du Bloc québécois, a été réélu pour représenter la population matapédienne à la Chambre des communes.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-André-de-Restigouche Rose des vents
Saint-Alexis-de-Matapédia N Ristigouche-Partie-Sud-Est
O    Matapédia    E
S
Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Matapédia dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 13 mars 2011
  3. a, b, c, d et e Matapédia dans le Répertoire des municipalités du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, page consultée le 13 mars 2011
  4. a, b, c, d et e Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques2011
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques2006
  6. Institut de la statistique du Québec, Modifications aux municipalités du Québec, février 2010, Québec, Institut de la statistique du Québec, , 12 p. (ISSN 1715-6408, lire en ligne), p. 3

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacqueline B. Beaulieu et Georgette S. Leblanc, Matapédia : raconte nous 1903-2003, Matapédia (Québec), Comité du centenaire de Matapédia, .

Liens externes[modifier | modifier le code]