Agence de l'eau Artois-Picardie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agence de l'eau Artois-Picardie
Logo de l'agence
Logo de l'agence

Création 1964
Siège Douai
Coordonnées 50° 22′ 28″ N, 3° 05′ 08″ E
Employés 185
Activité(s) Amélioration de la gestion de l’eau
Lutte contre la pollution aquatique
Protection des milieux aquatiques
Agence mère Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer
Agence fille Délégation régionale d'Amiens
Site web http://www.eau-artois-picardie.fr/

L'agence de l'eau Artois-Picardie est l'une des six agences françaises chargées de la lutte contre la pollution et de la protection des milieux aquatiques. Elle exerce sa compétence sur le bassin Artois-Picardie.

Structure[modifier | modifier le code]

L'agence de l'eau Artois-Picardie compte 185 agents[1].

Un des premiers présidents de l'Agence, de 1974 à 1983, a été Jacques Vernier[2]. En 2011, le président de la structure est Olivier Thibault[3],[4].

Missions[modifier | modifier le code]

Protection des zones humides sensibles[modifier | modifier le code]

L'Agence, en collaboration avec la SAFER, a une mission de protection des zones humides sensibles[4].

Promotion de l'infiltration des eaux pluviales[modifier | modifier le code]

L'Agence, dont le cadre d'action est une des régions les plus urbanisées de France, a mis en place depuis 1997, en collaboration avec l'ADOPTA, une politique de végétalisation des surfaces étanches, en particulier des voiries, afin de favoriser l'infiltration des eaux de pluies[5].

Territoire[modifier | modifier le code]

Les sept districts hydrographiques de la France métropolitaine ; celui couvert par l'agence de l'eau Artois-Picardie est en orange, tout au nord.

Le territoire couvert par l'agence est le bassin Artois-Picardie.

Publications[modifier | modifier le code]

L'agence publie plusieurs revues à destination des professionnels et du grand public, dont certaines en collaboration avec d'autres organismes. État des eaux et des milieux aquatiques en Artois-Picardie[note 1] a été publié jusqu'en 2005. Le Bulletinfo Satege[note 2] est semestriel, publié depuis juin 2002. Contre-courant[note 3] et contre-courant junior[note 4] sont également édités depuis 2002, mais ont une fréquence trimestrielle. Enfin, Infeau[note 5] est publié irrégulièrement depuis septembre 2005[6].

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'Agence est situé à Douai. En 1989, le siège de l'agence est agrandi[7],[8]. Devant le bâtiment est implantée une œuvre d'art contemporain réalisée par Eugène Dodeigne[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Agence de l'Eau Artois Picardie », sur DREAL Nord (consulté le 9 juin 2016).
  2. Alexandre Lenoir, « L'autre géant du beffroi », L'Express,‎ (ISSN 0014-5270, lire en ligne).
  3. Olivier Ducuing et Sophie Pecquet, « Olivier Thibault, directeur de l’agence de l’eau Artois Picardie », Eco121, no 8,‎ 2011 - mois = février (lire en ligne).
  4. a et b « La Safer partenaire de l'Agence de l'eau pour protéger les zones humides sensibles », sur SAFER (consulté le 9 juin 2016).
  5. Guillaume Tixier, « Douai, championne de l’eau de pluie », sur Faites le plein d'avenir !, (consulté le 9 juin 2016).
  6. « Agence de l'eau Artois-Picardie (1964) - Organisation », sur Bibliothèque nationale de France (consulté le 9 juin 2016).
  7. « Agence de l’Eau », sur Jean-Baptiste Lacoudre (consulté le 9 juin 2016).
  8. « Extension de l'Agence de l'Eau, Douai, EURL Jean-Baptiste Lacoudre - Réalisation », sur Architopik (consulté le 9 juin 2016).
  9. JF. G., « Douai : un Dodeigne depuis 1983 devant l’Agence de l’eau », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]