Amiénois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amiénois
Subdivision administrative Hauts-de-France
Subdivision administrative Somme
Villes principales Amiens
Corbie
Albert
Géologie Crétacé supérieur
Relief Plateau, vallées, marais
Régions et espaces connexes Vermandois
Santerre
Ponthieu
Vimeu
Artois

L'Amiénois est le nom d'une partie de la Haute-Picardie, qui occupe aujourd'hui le milieu du département de la Somme.

L'Amiénois formait sous les Carolingiens un comté qui contenait Amiens, Conty, Poix-de-Picardie, Doullens, Picquigny, Rubempré.

Les comtes d'Amiens furent vassaux de l'évêque jusqu'en 1185. Philippe-Auguste unit alors le comté à la couronne, mais Charles VII le céda par traité à Philippe le Bon, duc de Bourgogne en 1435. La mort de Charles le Téméraire le rendit à Louis XI en 1477, et il lui fut assuré par le traité d'Arras de 1482.

Communes comportant Amiénois dans leur nom[modifier | modifier le code]

Actuellement, 4 communes du département de la Somme sont concernées :

Cette dénomination n'a pas d'autre raison particulière que celle d'éviter toute confusion avec d'autres communes, y compris du même département, comme Acheux-en-Vimeu et Vaux-sur-Somme. Il n'y a donc pas lieu de voir dans ce « suffixe » un point commun particulier à ces 4 localités, pas plus d'ailleurs d'en chercher une quelconque raison dans le constat (pur hasard) que 3 d'entr'elles forment pratiquement une parfaite ligne droite selon un axe Sud-Ouest / Nord-Est traversant le fleuve Somme juste en aval d'Amiens.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • P. Lami - « (Résumé de) l'histoire de la Picardie », 326 pages (1825, reprint Les Éditions du Bastion 1998)
  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Amiénois » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)