Philippe Hériat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Hériat
Description de cette image, également commentée ci-après

Philippe Hériat en 1931

Nom de naissance Georges Raymond Payelle
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 73 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Georges Raymond Payelle, dit Philippe Hériat, est un écrivain français né le à Paris et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de fonctionnaires et de magistrats, fils de Georges Payelle, premier président à la Cour des comptes et arrière-petit-fils de Zulma Carraud, amie de Balzac et républicaine, Philippe Hériat s'engage à dix-huit ans pendant la Première Guerre mondiale. Revenu à la vie civile, il devient assistant metteur en scène de films et acteur de cinéma, puis de théâtre.

Le succès aidant, il se consacre à l'écriture et obtient en 1931 le prix Renaudot pour son premier roman, L'Innocent. En 1939, Les Enfants gâtés, premier volume publié d'une saga familiale, Les Boussardel, qui décrit l'ascension et les vicissitudes d'une famille sur plusieurs générations depuis le Second Empire jusqu'aux années 1950, est couronné par le prix Goncourt. Le deuxième volume paru, Famille Boussardel, est distingué en 1947 par le Grand prix du roman de l'Académie française. Philippe Hériat fut longtemps le seul écrivain à avoir été récompensé à la fois des prix Renaudot et Goncourt, avant que François Weyergans ne le soit également[1].

Philippe Hériat fait ses débuts d'auteur dramatique en 1947. Il est élu à l'Académie Goncourt en 1949.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
Théâtre
  • L'Immaculée
  • Belle de Jour
  • Les Noces de deuil, pièce en 3 actes, créée à la Comédie-Française le 15 octobre 1953
  • Les Joies de la famille, pièce créée à la Comédie des Champs-Élysées le 7 octobre 1960
  • Les Hauts de Hurlevent, livret d'opéra en 3 actes, un prologue et 7 tableaux, 1961, créé à Rouen, théâtre des Arts, 16 avril 1967
  • Voltige, pièce créée au théâtre de la Michodière le 8 novembre 1967

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1948 : Le Secret de Mayerling, et dialoguiste
  • 1955 : Les Fruits de l'été,
  • 1967 : Rosie ! (les Joies de la famille)

Comme dialoguiste[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la note en bas de page de cet article de Bernard Pivot sur le site internet du Journal du dimanche.

Liens externes[modifier | modifier le code]