Martine Le Coz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Coz.
Martine Le Coz
Naissance
Charente, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Martine Le Coz, née le en Charente, est une écrivaine et dessinatrice française, lauréate du Prix Renaudot en 2001. Auteure, elle s'attache dans son œuvre au dialogue interreligieux et aux réflexions spirituelles et humanistes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Gilles de Raiz, la confession imaginaire
  • 1992 : Le Pharaon qui n'avait pas d'ombre
  • 1994 : La Palette du jeune Turner
  • 1995 : Le Journal de l'autre
  • 1996 : Les Confins du jour
  • 1997 : Léo, la nuit
  • 1999 : Le Nègre et la Méduse
  • 2001 : CélestePrix Renaudot
  • 2004 : Nos lointains et nos proches
  • 2007 : La Reine écarlate
  • 2008 : Le Jardin d'Orient
  • 2009 : L'Homme électrique
  • 2011 : La Tour de Wardenclyffe

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Le Chagrin du zèbre
  • 2000 : Le Rire de l'arbre au milieu du jardin
  • 2004 : La Pierre et le Souffle
  • 2009 : La Couronne de vent
  • 2010 : Signe de ferveur noir

Essais et autres[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Hypnose et Graphologie, avec le concours d'Erich Lancaster
  • 1995 : Gilles de Raiz, ignoble et chrétien
  • 1998 : Catherine d'Alexandrie ou la Philosophie défaite par la foi
  • 2000 : La Beauté (conte philosophique)
  • 2002 : Visages des voyageurs
  • 2003 : Hosana ! (témoignage)

Revue[modifier | modifier le code]

  • Télérama Hors Série Turner

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Le Coz sur le site de la Société des gens de lettres.