Georges Borgeaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges Borgeaud (homonymie).

Georges Borgeaud, né le à Lausanne et mort le à Paris, est un écrivain et libraire valaisan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Borgeaud entreprend des études aux collèges d'Aubonne et de Saint-Maurice, où il rencontre Maurice Chappaz et Jean Cuttat, puis dans un monastère bénédictin belge. Son roman Le Préau (1952), en partie autobiographique, décrit d'ailleurs cette période de sa vie. Georges Borgeaud doit donner des cours privés pour subsister, puis travailler comme libraire à Zurich et à Fribourg. Son séjour au château de Glérolles, où il rencontre Corinna Bille, sert de cadre à son second roman La Vaisselle des évêques (1959). Suit un recueil de proses poétiques, Italiques (1969), ainsi qu'une monographie consacrée au peintre Pierre Boncompain.

Il s'établit à Paris en 1946. Écrivain classique par la volonté de dépouillement du langage, Georges Borgeaud écrit lentement et avec soin, refait plusieurs fois ses manuscrits et excelle à décrire un univers extérieur.

Sa carrière littéraire connaît quatre consécrations : le Prix des Critiques pour Le Préau (1952), le Prix du journalisme international de Rome (1962), le Prix Renaudot pour Le Voyage à l'étranger (1974), le prix Médicis essai pour Le Soleil sur Aubiac (1986). Georges Borgeaud reçoit en outre en 1989 un Hommage spécial de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques. Le fonds d'archives de Georges Borgeaud se trouve aux Archives littéraires suisses à Berne.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Préau, roman, 1952
  • La Vaisselle des évêques, roman, 1959
  • Collot, Éditions Galerie Pierre Domec, Paris, 1963.
  • Roger Lersy, Bestiaire!, ouvrage monographique sur le peintre et compositeur Roger Lersy, co-écrit avec Hervé Baley et Philippe Caloni, Édition d'art et d'industrie, 1968.
  • Italiques, chroniques, 1969
  • Le Voyage à l'étranger, roman, 1974
  • Le Soleil sur Aubiac, 1986
  • Mille Feuilles (tomes I-IV), chroniques, 1997-1999
  • Le Jour du printemps, roman, 1999
  • Lettres à ma mère (1923-1978), 2014

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Borgeaud, André Durussel, éditions universitaires de Fribourg
  • Georges Borgeaud ou Le salut par l’écriture, Christine Schnidrig-Arquembourg, Boudry-Neuchâtel, Les Éditions de la Baconnière

Correspondance[modifier | modifier le code]

  • Gustave Roud – Georges Borgeaud, Correspondance 1936-1974, Lausanne et Carrouge, Association des Amis de Gustave Roud, 2008, 136 p.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Georges Borgeaud » dans la base de données des écrivains vaudois de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.
  • Christine Arquembourg, « Georges Borgeaud », dans Histoire de la littérature en Suisse romande. Nouvelle édition, Carouge-Genève, Editions Zoé, (ISBN 978-2-88182-943-7), p. 1049-1059
  • R. Francillon, « Georges Borgeaud » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  • A. Nicollier, H.-Ch. Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, vol. 1, p. 108-111
  • Sabine Leyat, Les auteurs du Valais romand : 1975-2002, p. 30
  • Madeleine Santschi "Hommage à Georges Borgeaud" Le Passe-muraille, 1999, no 40 mars, p. 9
  • Écriture, 1994, no 44 (p. 9-97) consacré à Georges Borgeaud (textes, études, entretiens)
  • Negri-Sschuler, Georgette, Le héros incompris dans Le préau et Le voyage à l'étranger de Georges Borgeaud. (1982, D. Jakubec, LittSR)

Liens externes[modifier | modifier le code]