Georges Govy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Govy
Naissance
Eupatoria, Crimée
Décès
Paris, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Georges Govy, né à Eupatoria (Crimée) en [1] et mort le à Paris en France[2], est un écrivain français, lauréat du prix Renaudot en 1955.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Govy est le fils d'un père russe, peintre célèbre mort pendant la révolution d’Octobre. Orphelin, il part à bord de son propre bateau, affronte une tempête en Mer Noire et est recueilli par des dockers de Constantinople. Il devient matelot et parcourt les mers, de l'Europe à l'Asie. Il finit par s'installer en France où il se marie et termine sa licence à l'université de Paris-Sorbonne. Il devient journaliste en 1939 et s'engage volontairement en 1940.

Après la Seconde Guerre mondiale, Georges Govy reprend son métier de journaliste mais publie en parallèle des nouvelles puis des romans (Sang russe, Les Jours maigres). Il crée également quelques œuvres dramatiques pour des émissions radiophoniques (La Vie nouvelle du Dr Watson, Le Révérend Halett).

En 1955, il obtient le prix Renaudot pour son roman Le Moissonneur d'épines.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]