Jacques Perry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perry.
Jacques Perry
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Neuilly-sur-Seine
Décès (à 94 ans)
Iverny (France)
Activité principale
écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Jacques Perry, né le à Neuilly-sur-Seine et mort le à Iverny[1], est un romancier français. Il a obtenu le prix Renaudot en 1952 pour L'Amour de rien, le prix des libraires en 1966 pour Vie d'un païen et le prix du Livre Inter en 1976 pour Le Ravenala ou l'Arbre du voyageur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Perry est l'auteur prolifique de 32 romans, 3 pièces de théâtre et de nombreuses pièces radiophoniques, diffusées sur France-Culture et France-Inter.

Dans les années d'après-guerre, ses premiers romans témoignent d'une inspiration assez noire. Puis, au début des années 1960, après une longue période de maturation, les trois tomes de Vie d'un païen surgissent comme une joyeuse embellie. Le jeune quadragénaire, à la carrure imposante comme son héros, s'est découvert un soudain appétit pour la vie.

Dès lors, il enchaînera les succès jusqu'au début des années 2000, apparaissant pour beaucoup comme un des écrivains majeurs de la seconde moitié du XXe siècle.

Retiré depuis longtemps dans sa maison de Seine-et-Marne avec son épouse Katalin, qu'il a connue puis épousée après qu'elle a traduit en hongrois L’Île d'un autre, Jacques Perry se tient à l'écart des mondanités parisiennes et fréquente plus volontiers depuis toujours ses amis peintres.

La revue Art Press lui a consacré un important article au mois d'août 2015[2].

Il meurt à son domicile à l'âge de 94 ans, peu de temps avant que ne paraisse aux éditions Le Bateau Ivre[3] son dernier roman , écrit en 2014.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]