Robert Margerit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Robert Margerit
Naissance
Brive-la-Gaillarde, Corrèze, Drapeau de la France France
Décès (à 78 ans)
Isle, Haute-Vienne, Drapeau de la France France
Activité principale
Journaliste, écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Robert Margerit, né le à Brive-la-Gaillarde et mort le dans sa propriété de Thias sur la commune d'Isle à côté de Limoges, est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires achevées à Limoges, tenté par le notariat, mais aussi par l'histoire, la littérature, la natation, l'équitation, la peinture, avant de devenir un romancier prolifique (nouvelles, soties, critiques d'art, théâtre, émissions radiophoniques), Robert Margerit est journaliste à Limoges dès 1931.

En 1937, Robert Margerit épouse Suzanne Hugon et quitte Limoges pour Thias (commune d’Isle, une maison ancienne demeure d’Émile Montégut. Il s’interroge encore sur sa double vocation de peintre et d’écrivain.

À partir de 1948, il est rédacteur en chef du Populaire du Centre, où il restera chroniqueur après 1952.

Ami des écrivains Jean Blanzat, lecteur chez Gallimard, et de Georges Emmanuel Clancier, il est remarqué par Julien Gracq qui le tire de son oubli provincial dans son pamphlet de 1950 la Littérature à l'estomac :

« Le seul roman français qui m'ait vraiment intéressé depuis la Libération, est un roman obscur de Robert Margerit, Mont-Dragon. »

il existe les Amis de Robert Margerit Fondée à Brive en 1991 par Georges-Emmanuel Clancier, elle a son siège à Isle (banlieue ouest de Limoges) depuis 1999.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Autres textes[modifier | modifier le code]

  • Ambigu, nouvelles (une partie de ses nouvelles reste encore inédite)
  • Singulier, pluriel, journal intime, publié en 2008 par l'Association des amis de de Robert Margerit - Plaisir de lire[2]
  • Waterloo (1964)

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Étude[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lauréat du prix devant Samuel Beckett pour Malone meurt.
  2. Centre culturel Robert Margerit, BP 16, 87170 Isle.

Liens externes[modifier | modifier le code]