Pélage Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pélage.
Pélage Ier
Image illustrative de l'article Pélage Ier
Le pape Pélage Ier
Biographie
Nom de naissance Pelagius
Naissance Vers
Rome
Décès
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Fin du pontificat

Pélage Ier, né à Rome vers l'an 500, est le 60e pape de l'Église catholique de 556 à sa mort en 561. Il est le second pape de la Papauté byzantine et comme son prédécesseur Vigile, un ancien apocrisiaire de Constantinople[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pélage est issu d'une noble famille romaine. Son père, Jean, aurait été vicaire de l'un des deux diocèses ou districts civils qui divisait l'Italie de l'époque.

Entre 535 et 536, Pélage accompagne le pape Agapet Ier à Constantinople et est nommé par lui apocrisarius, c'est-à-dire nonce apostolique de l'Église romaine dans cette ville[2].

Fin , le pape Vigile, son prédécesseur, prend la fuite pour se rendre à Syracuse.[réf. nécessaire] En effet, depuis 544, Totila, roi des Ostrogoths, assiège la ville de Rome et affame la population. Pélage reste à Rome en tant que représentant du pape. Il gaspille sa fortune pour le bien de la population touchée par la famine. Il recherche un accord avec le roi pour obtenir une trêve. L'effort diplomatique échoue. Le , Totila réussi à entrer dans la ville : Pélage rencontre le roi et le convainc d'épargner la vie de la population, bien que la ville est systématiquement pillée.[réf. nécessaire] Totila envoie Pélage à Constantinople pour organiser une paix entre lui-même et Justinien, mais l'empereur le fait emprisonner : en effet, Pélage lors de sa venue à Constantinople fait pression sur le pape Vigile, afin de préserver l'orthodoxie de l'Église contre les positions de l'empereur et son édit condamnant les Trois Chapitres. Pour cela, Justinien ne tarde pas à faire arrêter Pélage.

À la mort de Vigile, le , Pélage est libéré de prison et retourne à Rome. Alors que, jusque-là, il avait résisté aux efforts de Justinien pour obtenir un compromis entre les factions chrétiennes, il se range à la condamnation des Trois Chapitres et, de retour à Rome, il adopte la position de l'empereur. Ce revirement lui vaut le soutien de Justinien pour son élection à la papauté. Pélage Ier est élu pape, en tant que candidat de l'empereur Justinien, le . La réputation de la papauté dans le Nord de l'Italie, en Gaule et divers endroits de l'Europe de l'Ouest, est entachée. Ses successeurs feront beaucoup d’efforts, durant les cinquante années suivantes, afin de remédier aux dommages causés.

Face à des rumeurs persistantes, le jugeant responsable, sinon l'auteur, de la mort du pape Vigile, il est contraint de jurer solennellement de son innocence sur la tombe du martyr Pancrace, qui punit les parjures[3], puis à une procession solennelle dans l'antique basilique vaticane.

Pélage meurt le , après quatre ans, dix mois et dix-huit jours de pontificat. Il est enterré dans la basilique Saint-Pierre au Vatican. Son épitaphe le célèbre comme rector Apostolicæ fidei, qui, dans un siècle terrible, a pris soin de l'Église, s'est efforcé de prendre les décisions claires des Pères et a résolu de nombreux problèmes liés à pauvreté sociale[4].

On attribue à Pélage la construction de la basilique des Saints-Apôtres à Rome pour célébrer la victoire totale de Narsès sur les Ostrogoths.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Catholic Encyclopedia (1913)/Pope Pelagius I - Mann, Horace K.
  2. (en)Pope Pelagius I - newadvent.org
  3. (la) Richard Krautheimer, Roma Profilo di una città 313-1308, p. 105.
  4. De Rossi, Inscriptiones Christianae Urbis Romae. Nouvelle série, no 4155

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(it) Claudio Rendina, I Papi. Storia e segreti, Newton Compton Ed., Roma, 1983

Article connexe[modifier | modifier le code]

Papauté byzantine

Liens externes[modifier | modifier le code]