Léon XI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Il y a un autre Alexandre de Médicis, Alexandre de Médicis (1510-1537) dit Alexandre le Maure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Médicis.
Léon XI
Image illustrative de l'article Léon XI
Biographie
Nom de naissance Alexandre Ottaviano de Médicis
Naissance
Florence
Décès
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat (69 ans)
Intronisation
Fin du pontificat (mort)
Précédent Clément VIII Paul V Suivant

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Alexandre Ottaviano de Médicis (né à Florence, – mort à Rome, ), élu pape le sous le nom de Léon XI (en latin Leo XI, en italien Leone XI).

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre de Médicis naquit dans la puissante maison de Médicis. Sa mère, Francesca Salviati, fille de Jacopo Salviati, était la nièce du pape Léon X. Après avoir été ordonné prêtre, il fut nommé par Cosme Ier de Toscane ambassadeur auprès de Pie V. En 1573, il fut consacré évêque, puis archevêque de Florence en 1574, puis fut créé cardinal en 1583.

Tombe de Léon XI, Vatican, œuvre d’Alessandro Algardi.

En 1596, Clément VIII le nomma légat apostolique à Paris. Là, il aida à la réconcilation du huguenot Henri IV de France, qui avait épousé Marie de Médicis, avec l'Église catholique. On sait aussi qu'il a été en Chablais, rencontrant ainsi François de Sales. En 1598[1], cardinal et légat du pape, venu pour signer la paix de Vervins, il fit halte en la maison forte de Chanaz, où il reçut le duc de Savoie.

Au conclave de 1605, il apparut d'emblée comme un candidat. Philippe III d'Espagne fit connaître son mécontentement, mais Henri IV apporta un soutien financier de 300 000 écus à la cause de son parent par alliance. Le parti italien, mené par le cardinal Aldobrandini, finit par joindre le parti français, et le cardinal Alexandre de Médicis fut élu. Peu de temps après son couronnement, Léon XI tomba malade et mourut après un pontificat de 17 jours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michèle Brocard, Les châteaux de Savoie, Cabédita, 1995 (ISBN 9782882951427) p. 105.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :