Benoît Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoît et Bonose.
Benoît Ier
Image illustrative de l'article Benoît Ier
Le pape Benoît Ier
Biographie
Nom de naissance Benedetto Bonosio
Naissance inconnu
Rome
Décès
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Intronisation
Fin du pontificat
Précédent Jean III Pélage II Suivant

Benoît Ier, en latin : Benedictus I, est le 60e pape de l'Église catholique, d', date de son élection, à sa mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Bonosio Benoît est romain et fils de Boniface[1]. Il est appelé Bonósos par les Grecs. Élu pape en , après la mort de Jean III, il doit attendre dix mois la confirmation de cette élection par l'empereur byzantin Justin II. Celle-ci prend effet le . La raison de cette vacance est principalement dû au conflit avec les Lombards qui rend difficile la communication avec Constantinople[1]. Il règne quatre ans, un mois et 28 jours.

Le seul acte connu, de Benoît Ier, est l'enregistrement d'une succession qu'il accorde à l'abbé Étienne de Saint-Marc, le Massa Veneris, sur le territoire de Minturnae, près des murs de Spolète[2].

La famine apparaît suite aux dévastations des Lombards. Quelques mots mentionnés dans le Liber Pontificalis indiquent, à propos de Benoît Ier, qu'il est mort durant ses efforts pour faire face à ces difficultés. Il est enterré dans le vestibule de la sacristie de l'antique basilique vaticane. Lors d'une cérémonie qu'il tenait au mois de décembre, il ordonne quinze prêtres, trois diacres et consacre vingt et un évêques[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Papauté byzantine

Liens externes[modifier | modifier le code]