Jules Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules Ier
Image illustrative de l'article Jules Ier
Le 35e pape Jules Ier
Biographie
Naissance inconnu
Rome
Décès
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Fin du pontificat
Précédent Marc Libère Suivant

Blason

Jules Ier, né à Rome vers 280, intronisé 35e pape le 6 février 337. Il le reste jusqu'au 12 avril 352.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , il est élu pape, c'est-à-dire évêque de Rome à cette époque, et le reste jusqu'à sa mort[1].

Pape considéré longtemps par l'Église chrétienne apostolique comme bienveillant, il sait faire, également, preuve de fermeté. Il prend la défense de saint Athanase d'Alexandrie contre les Ariens et semi-Ariens et les anti-nicéens.

Il tient en 340-341 un synode à Rome contre l'Arianisme, et provoqua également la réunion du Concile de Sardique, (l'actuelle Sofia) en 342.

Il fait élever à Rome, la Basilique des Douze Apôtres communément nommée à l'époque la Basilica Juliana ainsi que la Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere. Il consacre saint Donat évêque d'Arezzo.

Jules Ier mourut le 12 avril 352 et fut enterré au cimetière de Calepodio sur la via Aurelia où il avait fait construire une église. Sa dépouille fut transférée par le pape Adrien Ier, en 790, en l'église Sainte-Marie-du-Trastevere où il repose désormais.

Il est fêté le 12 avril[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johann Peter Kirsch, Pope St. Julius I dans Catholic Encyclopedia. New York: Robert Appleton Company. 1913.
  2. Voir site Nominis

Liens externes[modifier | modifier le code]