Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Paul.
Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs
Image illustrative de l'article Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs
Façade de la basilique
Présentation
Nom local Basilica di San Paolo Fuori le Mura
Culte Catholicisme
Type Basilique majeure
Début de la construction IVe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant Architecture néoclassique
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1980)
Site web http://www.vatican.va/various/basiliche/san_paolo/index_it.html
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 51′ 31″ nord, 12° 28′ 38″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs

La basilique Saint-Paul-hors-les-Murs est une des quatre basiliques majeures de Rome, les trois autres étant les basiliques Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Pierre.

Historique[modifier | modifier le code]

Selon la tradition chrétienne, Paul est décapité dans un vallon désert appelé les Eaux salviennes sur le site actuel de l'Abbaye de Tre Fontane. Son corps est réclamé par une femme appelée Lucina, une matrone romaine appartenant à la communauté chrétienne et qui possédait un domaine agricole le long de la Via Ostiense, en dehors du Mur d'Aurélien (d'où le qualificatif « hors-les-Murs » associé au nom de l'édifice), au niveau de la Porta Ostiensis (ou "Porte Saint-Paul"), propriété adjacente à une nécropole[1]. Lucina l'enterre dans la tombe familiale près d'un vignoble sur les rives du Tibre. Sa tombe étant celle d’un citoyen romain, elle n'a pas à être cachée et devient rapidement un lieu de vénération des chrétiens, si bien que le pape Anaclet y fait construire un oratoire funèbre (édicule appelé Cella Memoriae ou tropaeum), comme sur la tombe je note qu on se fon

de Saint

La basilique après l'incendie[modifier | modifier le code]

Vue intérieure de la basilique après s

e l'Empire Romain.

Architecture[modifier | modifier le code]

Intérieur de la basilique

Dans les médaillons représentant les papes et qui entourent la nef principale, celui du pape actuel est éclairé en permanence. Selon la légende, la fin du monde adviendra lorsqu'il n'y a aura plus de place pour un nouveau portrait[2].

Candélabre du cierge pascal.

La mosaïque de l'arc triomphal représente un passage de l'apocalypse de Jean avec le

Tombeaux et reliques[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Archiprêtres[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2005, le Motu proprio du pape Benoît XVI fait de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs un vaste complexe extraterritorial (l’ensemble comprenant l'abbaye bénédictine ainsi que des musées et des annexes), régi par un cardinal archiprêtre, comme les trois autres basiliques majeures[3].

Le premier cardinal archiprêtre en a été Andrea Cordero Lanza di Montezemolo.

Liste des archiprêtres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette nécropole comporte des tombes païennes qui vont des derniers temps de la république romaine jusqu'au IVe siècle.
  2. Lonely Planet, Rome, Place Des Editeurs, , p. 321
  3. Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs. Les origines, site du Vatican

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]