MGM-1 Matador

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MGM-1 Matador
Image illustrative de l’article MGM-1 Matador
Un MGM-1 Matador
Présentation
Type de missile Missile sol-sol
Constructeur Martin
Caractéristiques
Masse au lancement 5 400 kg (MGM-1C)
Longueur 12,1 m (MGM-1C)
Diamètre 1,2 m (MGM-1C)
Vitesse 1 040 km/h (MGM-1C)
Portée Environ 1100 km
Charge utile Nucléaire W5 de 20 kilotonnes

Le MGM-1 Matador, fabriqué par Martin, est le premier missile de croisière sol-sol construit par les États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un Matador à Bitburg Air Base en 1960.

Au moment de sa conception lancé dans la seconde moitié des années 1940, ce missile était désigné par « B-61 »

À la fin de 1953, un premier escadron de missiles était opérationnel, mais ne fut pas déployé avant 1954. Il faisait partie du 1st Pilotless Bomber Squadron dépendant du Tactical Air Command à Bitburg Air Base en Allemagne de l'Ouest. Les B-61A étaient armés d'une ogive W5. Il pouvait aussi emporter une ogive d'explosif conventionnel de 2 000 livres, mais cette possibilité n'a jamais été officiellement reconnue. À la fin des années 1950, tous les missiles Matador américains emportaient une ogive nucléaire dont 65 exemplaires ont été construits entre 1955 et 1961[1]. 24 missiles sont utilisés par la Luftwaffe de l’Allemagne de l'Ouest à partir de 1958.

En 1962, le nouveau [système Tri-Service de désignation des appareils militaires américains lui donne la désignation de MGM-1.

Le dernier Matador américain quitta l'Europe en 1962[2] et ils sont été retirés du service vers 1963. Ils sont remplacés par le MGM-31 Pershing dans les forces allemandes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un Matador doit pouvoir être lancé 15 minutes après la notification de l'ordre de tir et un deuxième missile lancé dans les 40 minutes[3].

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis: United States Air Force

Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest : Luftwaffe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stephen I. Schwartz, Atomic Audit: The Costs and Consequences of U. S. Nuclear Weapons Since 1940, Brookings Institution, , 700 p. (ISBN 978-0815777731), p. 193
  2. « IV. Le B-61 en service », sur http://xplanes.free.fr/, (consulté le 15 juillet 2018).
  3. (en) Ed Wexler, « Tainan Air Base », sur Taipei Air Station, (consulté le 16 août 2014).
  4. (en) « 58 OPERATIONS GROUP (AETC) », sur Air Force Historical Research Agency, (consulté le 4 mai 2014)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « MGM-1 Matador » (voir la liste des auteurs).