MGM-51 Shillelagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les armes image illustrant les forces armées des États-Unis
Cet article est une ébauche concernant les armes et les forces armées des États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

MGM-51 Shillelagh
Image illustrative de l'article MGM-51 Shillelagh
Présentation
Type de missile missile antichar
Constructeur Aeronutronic, Martin Marietta
Coût à l'unité missile: de 1938 à 4052 $
Déploiement de 1964 à 1991
Caractéristiques
Moteur Amoco Chemicals Hercules à carburant solide
Masse au lancement MGM-51A : 26.8 kg

MGM-51B/C : 27.8 kg

Longueur MGM-51A : 111 cm

MGM-51B/C : 115,3 cm

Diamètre 150 mm
Envergure 29 cm
Vitesse 320 m/s
Portée MGM-51A : de 730 m à 2 000 m

MGM-51B/C : jusqu'à 3000 m

Charge utile charge creuse de 6,8 kg capable de perforer une plaque de 150 mm d'acier BHL inclinée à 60°
Guidage télécommande automatique par suivi infrarouge du missile, contrôle par déviation de jet
Détonation impact [1]
Plateforme de lancement M551 Sheridan, M60A2 et MBT-70

Le MGM-51 Shillelagh est un missile antichar américain qui a la particularité d'être tiré par un canon de char d'assaut (Char M60A2 ou M551 Sheridan). Il est nommé d'après le shillelagh, massue de combat irlandaise.

Historique[modifier | modifier le code]

Un missile MGM 51 Shillelagh tiré depuis un char M551 Sheridan.

Produit à 88 000 unités, un maximum de six seront tirés en situation de combat par des M551 de la 82e division aéroportée des États-Unis durant l'opération Tempête du désert en 1991 contre des bunkers et chars T-55 des forces armées irakiennes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les rayures du canon de 152 mm engendraient un effet d'autorotation qui serait néfaste durant le vol du missile antichar Shillelagh, le problème a été résolu en creusant un sillon sur toute la longueur de l'âme du canon, le corps du missile Shillelagh possède une bande protubérante sur toute la longueur qui vient se glisser dans le sillon à la manière d'une clé, l'empêchant de tourner sur lui-même durant son expulsion du canon. Le problème, c'est que le sillon fragilisait le canon, des fissures sont apparues et la durée de vie sur les premiers canons M81 ne dépassait pas les 100 tirs. Cet ennui a été résolu en réduisant la profondeur du sillon au même niveau de celle des rayures, la durée de vie fut portée alors à 200 tirs.

Arme équivalente[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.designation-systems.net/dusrm/m-51.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) R. P. Hunnicutt, Patton : A History of the American Main Battle Tank, Novato, Presidio Press, , 314 p. (ISBN 978-0-89141-230-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :