AGM-69 SRAM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AGM-69A SRAM sous la soute d'un B-1B Lancer.

Le Boeing AGM-69 SRAM (Short Range Attack Missile) est un missile air-sol nucléaire développé par les États-Unis et mis en service dans les années 1970.

Description[modifier | modifier le code]

Conçu par la société Boeing, le AGM-69 est destiné à neutraliser les défenses ennemies comme des radars, des batteries de missiles anti-aériens, etc. Suivant les besoins, il peut utiliser une trajectoire balistique ou suivre le terrain à basse altitude. Il est guidé par un système composé d'une centrale inertielle, d'un radar altimétrique et d'un ordinateur. Il dispose d'un premier moteur fusée pour la phase d'accélération initiale et l'approche, puis d'un second qui se déclenche à courte distance de l'objectif. La charge militaire est une charge nucléaire W69 de 200 kilotonnes.

Le missile a été mis en service en 1972 et retiré en 1990. Plus de 1 200 exemplaires du AGM-69A ont été construits. Une version AGM-69B améliorée devait être développée dans le cadre du programme du B-1 Lancer, mais n'a finalement jamais vu le jour.

La capacité d'emport des bombardiers américains était la suivante :

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 4,27m
  • Masse : 1 012 kg
  • Vitesse maximale : supérieure à Mach 2,8
  • Autonomie : 56 à 168 km

Lien externe[modifier | modifier le code]