W76

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'ogive W76 dans un véhicule de rentrée Mark 4 (vue en écorché).
Source : Laboratoire national de Los Alamos

La W76 est une ogive thermonucléaire américaine. Elle a été fabriquée de 1978 à 1987, et de nouveau à partir de 2008.

Description[modifier | modifier le code]

La W76 est transportée dans un véhicule de rentrée Mark 4 en mode MIRV. Les missiles Trident I et Trident II, tirés depuis des sous-marins, peuvent emporter des W76. Le Trident II peut emporter à la fois des W76 et des W88.

Les dimensions de la W76 et du véhicule de rentrée Mk 4 sont inconnues. Seul son poids est dévoilé : 362 livres (164 kg).

La puissance explosive de la W76 est de 100 kilotonnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers le milieu des années 2000, les États-Unis ont décidé de lancer un programme de rénovation des missiles Trident au coût d'environ 3 milliards USD. La méthode de fabrication de l'un des composants essentiels des W76 a été perdue pour une raison inconnue, ce qui retarde le programme[1]. Cette perte pourrait également affecter la mise à jour des missiles Trident mis en service par le Royaume-Uni.

En 2008, l'usine d'armement nucléaire Pantex a mis en place un programme visant à prolonger de 30 ans la carrière opérationnelle d'ogives nucléaires, tout en leur ajoutant de nouvelles fonctionnalités et en améliorant leur capacités militaire. Le programme a un coût annoncé, pour l'année fiscale 2016, d'un milliard et demi de dollars américains. Dans le cadre de celui-ci et après des problèmes de démarrage, Pantex fabrique depuis 2008 des W76-1. La fabrication à pleine échelle sera atteinte en 2013 et continuera jusqu'en 2018. Les W76 seront fabriquées jusqu'à l'année fiscale 2022[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rob Edwards, « How the US forgot how to make Trident missiles », The Sunday Times,‎ mars 2009 (lire en ligne)
  2. (en) Hans M. Kristensen, The Nuclear Weapons Modernization Budget, 17 février 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]