Douglas XB-42 Mixmaster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mixmaster.
Douglas XB-42 Mixmaster
Douglas XB-42A en vol avec les réacteurs Westinghouse sous les ailes.
Douglas XB-42A en vol avec les réacteurs Westinghouse sous les ailes.

Constructeur Drapeau : États-Unis Douglas Aircraft Company
Rôle Bombardier
Statut Programme abandonné
Premier vol
Date de retrait Abandon du programme en 1948
Nombre construits 2 prototypes
Équipage
3 (1 pilote, 1 copilote mitrailleur, 1 bombardier)
Motorisation
Moteur Allison V-1710-125
Nombre 2
Type 12 cylindres en V
Puissance unitaire 988 kW
Dimensions
Envergure 21,49 m
Longueur 16,36 m
Hauteur 5,74 m
Surface alaire 51,6 m2
Masses
À vide 9 475 kg
Maximale 16 194 kg
Performances
Vitesse maximale 660 km/h
Plafond 9 000 m
Rayon d'action 2 900 km
Armement
Interne 6 mitrailleuses Browning M2 (12,7 mm)
Externe 3 630 kg de bombes

Le Douglas XB-42 Mixmaster est un bombardier expérimental américain. Il dispose de deux moteurs logés à l'arrière du fuselage et est propulsé par deux hélices contrarotatives placées derrière l'empennage.

Historique[modifier | modifier le code]

Gros plan sur l'arrière de l'avion. On distingue nettement le doublet d'hélices contrarotatives.

Livré à l'USAAF, le XB-42 effectue son premier vol le . Il est jugé performant, bien qu'il présente des défauts. Le principal est la présence d'une dérive placée sous le fuselage, ce qui oblige l'avion à décoller et atterrir avec des incidences relativement faibles. L'un des deux appareils est perdu dans un accident le 16 décembre 1945[1], causé par une défaillance du train d'atterrissage. L'autre est utilisé pour des vols d'essais et reçoit deux turboréacteurs Westinghouse 19XB-2, un sous chaque aile[1]. En 1947, la dérive située sous le fuselage est endommagée lors d'un atterrissage. Bien que l'avion soit réparé, il ne vole plus et le programme est abandonné l'année suivante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alain Pelletier, « La première génération Jet de l'USAAF », Le Fana de l'Aviation, Clichy (France), Éditions Larivière, no 16H,‎ , p. 48 (ISSN 0757-4169)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]