MIM-3 Nike Ajax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nike Ajax
Image illustrative de l’article MIM-3 Nike Ajax
Un Nike Ajax en position de tir.
Présentation
Type de missile Missile surface-air
Constructeur Bell Labs,
Douglas Aircraft
Coût à l'unité $19,300 (1958),
$61,000 au total
Caractéristiques
Moteurs Moteur-fusée à ergols liquides
Masse au lancement 14,6 tonnes au total,
14,1 tonnes moteur,
0,5 tonne booster
Longueur 9,96 m en tout,
6,38 m moteur,
4,01 m booster
Diamètre 0,37 m moteur,
0,41 m booster
Envergure 1,3 m moteur,
1,9 m booster
Vitesse Mach 2,25 (2 760 km/h) (à 50 000 pieds)
Portée 48 km
Altitude de croisière 21 000 m
Guidage Par radio, depuis une tour de contrôle
Détonation Radio
Plateforme de lancement Silo à missile
Pays utilisateurs
US Army, alliés

Le MIM-3 Nike Ajax est le premier missile sol-air opérationnel de l’histoire, entré en service en 1954[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Ligne d'assemblage de missiles Nike Ajax dans une usine de la Douglas Aircraft Company.

Il était conçu pour intercepter des bombardiers volant à vitesse subsonique et à plus de 50 000 pieds (15,24 km). Le Nike Ajax a d’abord été déployé sur le territoire des États-Unis pour parer à toutes attaques de bombardiers soviétiques puis a été déployé aux quatre coins du monde pour protéger les bases militaires américaines. Adapté au système Nike-Hercules, il a été vendu à ses alliés de l’époque en tant que munition (les moyens radars et calculateurs furent rendus aux Americains). Ajax a perduré jusqu'aux années 1970.

Les avancées techniques pendant les années 1950 ont rapidement rendu obsolète le Nike Ajax. Il était incapable d’intercepter des cibles en formation et avait une portée assez courte. Ces lacunes ont été effacées par la construction du MIM-14 Nike Hercules, qui commença à être déployé en 1959. Tous les projets Nike ont été menés par les laboratoires Bell, en raison de leurs travaux précurseurs dans les systèmes de guidage par radar durant la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. (en) « Nike Ajax (SAM-A-7) (MIM-3, 3A) », sur http://fas.org/, (consulté le 16 juin 2015).
Bibliographie
  • (en) Cagle Mary, Nike Ajax Historical Monograph, U.S. Army Ordnance Missile Command, (lire en ligne)
  • (en) Federation of American Scientists, « Nike Ajax (SAM-A-7) (MIM-3, 3A) »,
  • (en) Lonnquest John et Winkler David, To Defend and Deter: The Legacy of the United States Cold War Missile Program, (lire en ligne)
  • (en) Morgan Mark et Berhow Mark, Rings of Supersonic Steel: Air Defenses of the United States Army 1950-1979, Hole In The Head Press, (ISBN 9780615120126, lire en ligne)
  • (en) Westerman Edward, Flak: German Anti-Aircraft Defenses, 1914-1945, University Press of Kansas, (ISBN 0700614206, lire en ligne)
  • (en) Barry Leonard, "History of Strategic and Ballistic Missile Defense: Volume II: 1956-1972", DIANE Publishing, 2011
Autres ouvrages

Liens externes[modifier | modifier le code]