Douglas XB-19

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef image illustrant l'US Air Force
Cet article est une ébauche concernant un aéronef et l'US Air Force.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Douglas XB-19
(XBLR-2)
{{#if:
Le XB-19 à Tucson DMA avant son ferraillage
Le XB-19 à Tucson DMA avant son ferraillage

Constructeur Drapeau : États-Unis Douglas Aircraft Company
Rôle Bombardier lourd
Statut Resté à l'état de prototype
Premier vol
Nombre construits 1
Équipage
18
Motorisation
Moteur Allison V-3420
Nombre 4
Type 24 cylindres en V
Puissance unitaire 2 600 ch
Dimensions
Envergure 64,6 m
Longueur 40,2 m
Hauteur 13 m
Surface alaire 417 m2
Masses
À vide 63 500 kg
Avec armement 72 000 kg
Maximale 74 400 kg
Performances
Vitesse de croisière 266 km/h
Vitesse maximale 426 km/h
Plafond 12 000 m
Vitesse ascensionnelle 200 m/min
Rayon d'action 6 800 km
Charge alaire 170 kg/m2
Armement
Interne 5 mitrailleuses Browning M2 (12,7 mm)
6 mitrailleuses Browning 1919 (7,62 mm)
2 canons automatiques (37 mm)
Externe 8 480 kg de bombes

Le Douglas XB-19, initialement désigné XBLR-2, est un bombardier lourd américain, conçu dans les années 1930. Il est le plus grand bombardier américain avant l'arrivée du Convair B-36, en 1946.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, l'United States Army Air Corps lance plusieurs projet de bombardiers multi-moteurs, mais qui dans la pratique se révèlent être tous des bimoteurs. Néanmoins en 1935 l'Air Corps émet une fiche programme pour un bombardier lourd à très long rayon d’action sous la dénomination « XBLR ». Le Projet de Boeing reçoit la dénomination XBLR-1, celui de Douglas XBLR-2 et Sikorsky XBLR-3. Les trois projets sont tous des quadrimoteurs. Le projet de Sikorsky est vite rejeté et le projet de Boeing devient le XB-15 (qui sert de point de départ au B-17).

Le 29 septembre 1936 Douglas reçoit une commande pour produire un prototype du XBLR-2 qui est renommé XB-19 en 1938. Bien qu’il paraît évident que le prototype serait obsolète, l'armée demande à Douglas d'accélérer sa production[1].

Il est le plus grand bombardier construit aux États-Unis jusqu'à l’arrivée du B-36[2]. Son envergure fait le double de celle du B-17, et 50 % plus grande que le B-29. Bien que jamais produit en série, ces essais servent à la conception du XB-35 et B-36.

En 1943, les moteurs Wright R-3350 sont remplacés par des Allison V-3420, plus puissants. Il sert principalement de banc d'essai avant d’être retiré des vols, puis ferraillé en 1949 à la Davis-Monthan Air Force Base.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yenne 1985, p. 25
  2. Yenne 1985, p. 26

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bill Yenne, McDonnel Douglas : A Tale of two giants, Crescent Books, , 256 p. (ISBN 0-517-44287-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Douglas XB-19 », sur National Museum of the United States Air Force,‎ (consulté le 7 décembre 2012)