Mézens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mézens
Château de Mézens.
Château de Mézens.
Blason de Mézens
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement d'Albi
Canton Vignobles et Bastides
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Rabastinois - Tarn et Dadou - Vère Grésigne et Pays Salvagnacois
Maire
Mandat
Raymond Favarel
2014-2020
Code postal 81800
Code commune 81164
Démographie
Gentilé Mézensols
Population
municipale
442 hab. (2014 en augmentation de 10,22 % par rapport à 2009)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 47′ 20″ nord, 1° 40′ 15″ est
Altitude 120 m
Min. 97 m
Max. 247 m
Superficie 5,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Mézens

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Mézens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mézens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mézens

Mézens est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Mézensols[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans l'aire urbaine de Toulouse dont le village est construit sur une colline. Elle est limitrophe du département de la Haute-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mézens
Roquemaure Grazac Rabastens
Buzet-sur-Tarn Mézens Rabastens
Buzet-sur-Tarn Saint-Sulpice-la-Pointe Saint-Sulpice-la-Pointe

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Tarn et ses affluents le ruisseau de Sieurac et le ruisseau de Passe.

Géologie[modifier | modifier le code]

La commune de Mézens est établie en rive droite sur la première terrasse du Tarn.

La superficie de la commune de est de 590 hectares ; son altitude varie de 97 à 247 mètres[2].

Transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Mézens

Son blasonnement est : Tranché d'argent et de sinople.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 2014 Raymond Favarel indépendant  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2014, la commune comptait 442 habitants[Note 1], en augmentation de 10,22 % par rapport à 2009 (Tarn : +2,8 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
350 366 364 390 452 437 442 441 441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
450 446 440 414 380 383 373 385 373
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347 323 313 269 263 264 247 259 294
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
287 266 258 249 279 310 386 396 442
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Mezens est composée, pour la plupart des habitants, de seniors et de retraités. Les actifs se rendent dans les préfectures ou grandes villes proches soit : Albi, Castres et Toulouse.

En comparaison avec la commune limitrophe de Saint-Sulpice, Mézens n'a pas bénéficié d'une forte augmentation démographique, la faute aux activités et aux commerces inexistants sur la place principale du village. Seuls quelques retraités (population anglaise) s'y installe pour profiter du cadre pittoresque, calme et reposé du village. L'augmentation de la démographie très faible est due à des chantiers et des constructions inexistantes étant donné que le budget économique de la ville reste relativement faible pour concrétiser des projets.

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Mézens fait partie de l'académie de Toulouse.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur le site Habitants.fr, consulté le 8 octobre 2013.
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.