Rivières (Tarn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rivières
Rivières (Tarn)
Église de Rivières.
Blason de Rivières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Albi
Intercommunalité Gaillac Graulhet Agglomération
Maire
Mandat
Christophe Herin
2020-2026
Code postal 81600
Code commune 81225
Démographie
Gentilé Riviérois
Population
municipale
1 056 hab. (2018 en augmentation de 8,31 % par rapport à 2013)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 54′ 54″ nord, 1° 57′ 48″ est
Altitude 140 m
Min. 115 m
Max. 158 m
Superficie 9,57 km2
Élections
Départementales Canton des Deux Rives
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Rivières
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Rivières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rivières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rivières
Liens
Site web http://mairie-rivieres.com/

Rivières (en occitan Ribièiras) est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située sur le Tarn entre Albi et Gaillac, à 4,5 kilomètres au nord-est[1].

Carte de la commune de Rivières et de ses proches communes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rivières est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Rivières[2]
Senouillac
Gaillac Rivières Labastide-de-Lévis
Brens Lagrave

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Commune de Rivières est établie sur la première terrasse du Tarn.

La superficie de la commune est de 957 hectares ; son altitude varie de 115 à 158 mètres[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se situe à la confluence du Tarn et du Luzert ainsi que du ruisseau de Vieulac.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par l'A68.

La ligne 702 du réseau régional liO assure la desserte de la commune, en la reliant à Albi et à Saint-Sulpice-la-Pointe[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Rivières

Son blasonnement est : D'azur à la fasce ondée d'argent, accompagnée en chef de deux grappes de raisin d'or et en pointe d'une gerbe de blé du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie depuis le de Gaillac Graulhet Agglo ancienne communauté d'agglomération du Rabastinois - Tarn et Dadou - Vère Grésigne et Pays Salvagnacois et du canton des Deux Rives (avant le redécoupage départemental de 2014, Rivières faisait partie de l'ex-canton de Gaillac) et de la communauté de communes Tarn et Dadou jusqu'au .

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1955 1973 Séraphin Breil    
mars 1973 1979 Jean Messidor    
mars 1979 1985 Gaston Bourdou    
mars 1985 2008 Robert Salabert    
mars 2008 En cours Christophe Hérin DVG Conseiller pédagogique
Conseiller départemental

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2018, la commune comptait 1 056 habitants[Note 1], en augmentation de 8,31 % par rapport à 2013 (Tarn : +2,36 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
195357381416434423433439456
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
428419437451436443424400387
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
413407389323334350337342381
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
3733433835376167218878901 028
2018 - - - - - - - -
1 056--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 134 129 95 93 83 74 77 71
Nombre de communes du département 326 324 324 324 324 323 323 323

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : gaillac (AOC).

Industrie : barrage hydroélectrique sur le Tarn.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Rivières fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture[modifier | modifier le code]

Le quartier d'Aiguelèze propose depuis 2012 un festival de musique alternative et expérimentale nommé "Baignade Interdite". Ce festival doit son nom peu commun à son lieu de représentation : l'ancienne piscine d'Aiguelèze désaffectée qui est composée de trois bassins et de vestiaires qui font chacun office de scène. Le comité d'organisation se compose entre autres de Ludovic Mauzy (Ludo) président, Ariane, Benjamin, Fabrice et Hervé.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Rivières à ses propres journées en la course d'orientation les 1er et 2 octobres. On peut également faire du canoë, kayac, pédalo et plongée sur la rivière Tarn.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Infos, distance et photos de Rivi?res et Gaillac », sur www.voldoiseau.com (consulté le 12 juin 2020)
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  4. « Documents - Site web de la région Occitanie » (consulté le 12 juin 2020)
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 8 septembre 2020).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).