Grazac (Tarn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grazac.

Grazac
Grazac (Tarn)
Vue de Grazac.
Blason de Grazac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement d'Albi
Canton Vignobles et Bastides
Intercommunalité Gaillac Graulhet Agglo
Maire
Mandat
Christophe Gourmanel
2014-2020
Code postal 81800
Code commune 81106
Démographie
Gentilé Grazacois
Population
municipale
597 hab. (2016 en augmentation de 17,06 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 50′ 37″ nord, 1° 39′ 31″ est
Altitude Min. 117 m
Max. 235 m
Superficie 32,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Grazac

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Grazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grazac
Liens
Site web http://www.grazac-tarn.fr

Grazac est une commune française, située dans le sud-ouest de la France, dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Grazacois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située entre Villemur-sur-Tarn et Rabastens nord-ouest. Le Souet, un affluent du Tarn y prend sa source.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Grazac et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Grazac
Montgaillard Salvagnac
Tauriac
Montvalen
Roquemaure
Grazac Rabastens
Mézens

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 3 202 hectares ; son altitude varie entre 117 et 235 mètres[2].

Toute la commune possède des terrains sédimentaires de type Oligocène (molassique argilo-calcaire)[3]. La commune est caractéristique des communes des coteaux du Tarn : de grandes collines façonnées par de nombreaux ruisseaux et qui portent désormais la trace de l'agriculture moderne (grandes parcelles essentiellement de céréales).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Grazac a été créée en 1832 : le village était autrefois rattaché à la commune de Rabastens.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[4],[5].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Gaillac Graulhet Agglo et du canton de Vignobles et Bastides (avant le redécoupage départemental de 2014, Roquemaure faisait partie de l'ex-canton de Rabastens) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes du Pays rabastinois.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1837 Pierre Vern    
1837 1848 Jean Pierre Favarel    
1848 1855 Guillaume Bailhe    
1855 1865 Robert Vern    
1865 1875 François Bailhe    
1875 1903 Jean Germain Bailhe    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jean Noblet    
mars 2014 En cours
(au 21 juillet 2014)
Christophe Gourmanel    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1836. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 597 habitants[Note 1], en augmentation de 17,06 % par rapport à 2011 (Tarn : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
1 0731 0161 0181 0369819831 0101 0021 070
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
968958906833803768728586616
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
608597579551438391310312386
1999 2005 2010 2015 2016 - - - -
412447504593597----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 138 156 137 140 125 131 123 117
Nombre de communes du département 326 324 324 324 324 323 323 323

Économie[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Grazac fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Chasse, pétanque,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Grazac a pour principaux monuments des églises : en effet la commune en compte pas moins de quatre :

  • L'église du bourg,
  • L'église de Montlougue (hameau rattaché à la commune),
  • L'église de Condel (hameau rattaché à la commune),
  • L'église de Notre-Dame-de-Grâce.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Tarn.
Grazac
Blason de Grazac Blason De sinople à quatre chapelles d'argent, ouvertes de sable, 3 et 1; au chef cousu de gueules chargé d'une croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d'or accostée de deux épis de blé du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur le site Habitants.fr, consulté le 15 octobre 2013.
  2. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  3. Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, Répertoire géographique des communes, [PDF] [1]
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031261.html.
  6. Archives départementales par le biais du site "FranceGenWeb", [lire en ligne]
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)