Longue Marche 3C

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’astronautique image illustrant la République populaire de Chine
Cet article est une ébauche concernant l’astronautique et la République populaire de Chine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Article principal : Longue Marche 3.
Longue Marche 3C
CZ-3C
Schéma du lanceur Longue Marche 3C
Schéma du lanceur Longue Marche 3C
Données générales
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Constructeur CALT
Premier vol
Dernier vol Toujours en service
Hauteur 54,80 m[1]
Masse au décollage 345 500 kg
Étage(s) 3
Base(s) de lancement Xichang
Transfert géostationnaire (GTO) 3 800 kg

La longue Marche 3C (en chinois: 长征三号火箭C), également connue sous le nom de Chang Zheng 3C, CZ-3C et LM-3C, est un lanceur chinois. Il est lancé à partir du Centre spatial de Xichang. C'est une fusée composée de deux moteurs d'appoint liquide. Elle fait partie de la famille Longue Marche 3, et a été élaborée à partir de la fusée Longue Marche 3B. Ce lanceur a été conçu pour combler une lacune dans la charge utile entre les capacités de Longue Marche 3A et 3B. Il a effectué son premier vol le . La charge utile pour le premier lancement a été le satellite Tianlian-1. Depuis, le lanceur Longue Marche 3C a notamment lancé plusieurs satellites Compass (Beidou 2) et la sonde lunaire Chang'e 2.

Historique[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Les étages[modifier | modifier le code]

Premier étage[modifier | modifier le code]

Deuxième étage[modifier | modifier le code]

Troisième étage[modifier | modifier le code]

Variante[modifier | modifier le code]

Longue Marche 3C/E[modifier | modifier le code]

Installations au sol[modifier | modifier le code]

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mark Wade, « CZ-3C », sur www.astronautix.com (consulté le 22 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]