New Glenn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
New Glenn
Illustration.
Données générales
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Constructeur Blue Origin
Premier vol vers 2020
Statut En projet
Hauteur 82,3 / 95,4 m
Diamètre 7 m
Étage(s) 2 ou 3
Poussée au décollage 1750 tonnes
Base(s) de lancement Cape Canaveral
Motorisation
Ergols LOX + Méthane
1er étage 7 BE-4
2e étage 2 BE-3
3e étage 1 BE-3

New Glenn est un lanceur proposé par la société américaine Blue Origin pour placer en orbite des charges lourdes. Le nouveau lanceur devrait décoller pour la première fois vers 2020 depuis le pas de tir SLC-36 de la base de Cape Canaveral, ancien site de lancement des fusées Atlas reconverti. Le nom du lanceur fait référence à John Glenn premier astronaute américain ayant effectué un vol orbital.

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement du lanceur a été annoncé le 12 septembre 2016 par le fondateur de la société, Jeff Bezos. Le projet capitalise sur plusieurs autres développements en cours au sein de la société : la fusée suborbitale réutilisable New Shepard et les moteurs-fusées BE-4 et BE-3. Blue Origin a proposé ce lanceur à l'US Air Force en 2017 dans le cadre de la sélection des futurs lanceurs supportés par l'armée américaine pour l'envoi des satellites militaires[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le lanceur est développé dans deux versions : deux étages pour le lancement de charges utiles en orbite basse et trois étages pour les orbites hautes dont l'orbite géostationnaire. Selon la version la hauteur du lanceur est de 82,3 ou 95,4 m. Dans les deux versions le diamètre à la base est de 7 mètres. Le premier étage est réutilisable. Celui-ci est propulsé par 7 moteurs-fusées à ergols liquides BE-4 d'une poussée unitaire de 250 tonnes brulant un mélange d'oxygène liquide et de méthane. Initialement prévu d'être propulsé par un unique moteur-fusée BE-4 aux caractéristiques (tuyère) adaptée au fonctionnement dans le vide[2], le second étage est prévu d'être équipé par deux moteurs BE-3, ce qui élimine le besoin d'adapter le moteur BE-4[1]. Le troisième étage optionnel sera propulsé par un moteur-fusée BE-3 brulant un mélange d'oxygène liquide et d'hydrogène de 49 tonnes de poussée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Clark, « Blue Origin’s orbital rocket in the running to receive U.S. military investment », sur https://spaceflightnow.com/,
  2. (en) Chris Bergin et William Graham, « Blue Origin introduce the New Glenn orbital LV », sur nasaspaceflight.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]