Tianlian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tianlian (en chinois Lien céleste) est une famille de quatre satellites de télécommunications de la République populaire de Chine. Ces satellites, placés en orbite géostationnaire assurent le relais entre les vaisseaux spatiaux en orbite basse et les stations terrestres. Ils sont plus particulièrement conçus pour assurer les liaisons voix et données entre les véhicules du programme Shenzhou et le sol.

Les deux premiers satellites lancé le 25 avril 2008 et le 11 juillet 2011 permettent d'assurer une couverture de 85 %. Un troisième satellite est lancé le 8 juin 2012 et le quatrième est lancé le [1]. Une deuxième génération doit être développée dans le futur en utilisant une plateforme plus moderne.

Contexte[modifier | modifier le code]

Lorsqu'un vaisseau est en orbite basse, du fait de l'attitude et donc de la proximité de l'horizon, le contact avec une station terrestre ne peut être que très bref. Il est nécessaire de disposer d'un très grand nombre de stations terrestres pour assurer une couverture continue ce qui est d'une part couteux et en pratique irréalisable au-dessus des océans les plus importants. Le besoin d'une liaison radio continue est particulièrement important pour les missions spatiales habitées. Aussi les nations, qui ont un tel programme, ont déployé un réseau de satellites de télécommunications spécialisés situés en orbite géostationnaire qui assurent en permanence la liaison entre les vaisseaux et le sol : l'émission radio est émise par le vaisseau en direction du satellite géostationnaire qui la renvoie au sol (et inversement). Trois satellites de ce type suffisent à assurer une couverture de 100 % (hors régions polaires). La NASA a déployé la famille de satellites TDRSS, l'Union Soviétique redéploie ses satellites Loutch et l'Europe malgré des besoins plus limités place en orbite des charges utiles EDRS. La Chine a commencé à déployer les satellites Tianlian en 2008 pour répondre aux besoins croissants de son propre programme spatial habité.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Les satellites Tianlian de première génération TL-1 utilisent la plateforme DFH-3 mis au point en 1994 et utilisée par plusieurs dizaines de satellites de télécommunications chinois de capacité moyenne. Ces satellites sont construits par la société aérospatiale CAST de Shanghai. Elle devrait être remplacée par une deuxième génération utilisant une plateforme DFH4 de plus grande capacité et longévité[2],[3].

Le satellite Tianlian de série TL-1 a une masse de 2,1 tonnes. La plateforme a la forme d'un hexahèdre de 2,2 x 1,7 x 2 m. Il est stabilisé 3 axes et ses panneaux solaires fournissent 1700 watts. Sa durée de vie est au minimum de 8 ans. Sa charge utile couvre un grand nombre de type de prestations : télécommunications fixes, internationales, liaisons inter régionales, communications à bande larges, communications entre mobiles, communications militaires sécurisées et relais entre satellites et stations au sol (notamment pour le programme spatial habité chinois)[4],[3].

Déploiement[modifier | modifier le code]

Quatre exemplaires de la première génération de ces satellites ont été déployés en orbite respectivement en 2009, 2011, 2012 et 2016 et sont opérationnels à cette date. Ils ont tous été placés en orbite géostationnaire par une fusée Longue Marche 3C tirée depuis la base de lancement de Xichang[2].

Rôle dans le programme spatial habité[modifier | modifier le code]

Les satellites du programme Tianlian jouent un rôle central dans le programme spatial habité Shenzhou en permettant une liaison continue entre les vaisseaux et les stations spatiales d'une part et les stations au sol d'autre part. La réalisation d'une liaison continue avec uniquement des stations au sol nécessiterait de disposer d'un réseau très dense de stations en mer et sur Terre compte tenu de la visibilité réduite de chaque station (10 minutes de laison continue par station)[5].

Liste des lancements[modifier | modifier le code]

mise à jour le 23/11/2016

Listes des satellites Tianlian[2],[3].
Désignation Date
lancement
Type Masse Bus Charge utile Lanceur Site lancement Identifiant COSPAR Statut
TL-1A 25/04/2008 TL-1 2,1 t. DFH-3 Longue Marche 3C Xichang 2008-019A Opérationnel, situé à la longitude 77° Est
TL-1B 11/07/2011 TL-1 2,1 t. DFH-3 Longue Marche 3C Xichang 2008-019A Opérationnel, situé à la longitude 176.77° Est
TL-1C 28/06/2012 TL-1 2,1 t. DFH-3 Longue Marche 3C Xichang 2012-040A Opérationnel, situé à la longitude 20,3° Est
TL-1D 22/11/2016 TL-1 2,1 t. DFH-3 Longue Marche 3C / G2 Xichang 2016-072A

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Kenhmann, « la Chine lance son 4ème satellite relais Tianlian 1-04 », sur http://www.eastpendulum.com/, (consulté le 28 novembre 2016).
  2. a, b et c (en) « TL 1A, 1B », Gunter's space page (consulté le 22 janvier 2012)
  3. a, b et c (en)« Tianlian 1 », sinodefence.com (consulté le 22 janvier 2012)
  4. (en) « Chinese Long March 3C launches fourth Tianlian Data Relay Satellite », sur spaceflight101.com, vauteur=Patrick Blau,
  5. (en) redOrbit, « China Successfully Sends Off New Tianlian I-03 Satellite - Redorbit », sur Redorbit, (consulté le 28 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • TDRSS Famille de satellites de la NASA jouant un rôle analogue
  • Loutch Homologue russe
  • EDRS Système européen jouant le même rôle