Rus-M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rus-M est un projet de fusée russe développé à la fin des années 2000 et arrêté en 2011 qui devait prendre en charge dans l'avenir le lancement des vaisseaux habités russes. Il devait en particulier lancer le Prospective Piloted Transport System, qui dans l'avenir doit remplacer le vaisseau Soyouz. Rus-M était développé par l'entreprise TsSKB-Progress. Le projet a été abandonné en octobre 2011.

Historique[modifier | modifier le code]

Au printemps 2009, TsSKB-Progress a remporté un contrat du gouvernement russe pour la construction du nouveau lanceur du programme spatial habité. Les premiers esquisses doivent être soumises à l'agence Roskosmos en août 2010[1]. Roskosmos a mis l'accent dans son cahier des charges sur la fiabilité et la sécurité de l'équipage qui doit être garantie durant toutes les phases du vol. Le lanceur doit pouvoir servir de base pour un futur lanceur lourd capable de lancer 50 à 60 tonnes ainsi qu'une version lourde capable de lancer 130/150 tonnes à coût peu élevé depuis le port spatial de Vostochny[2].

Ce projet de lanceur a été abandonné officiellement le 7 octobre 2011[3] alors que les premiers essais étaient prévus en 2015[4].

Description[modifier | modifier le code]

Selon les informations disponibles, le lanceur Rus-M devait utiliser pour son premier étage trois moteurs RD-180 d'Energomach consommant du kérosène et de l'oxygène et quatre RD-0146 (en) consommant un mélange hydrogène/oxygène pour son étage supérieur[5],[6]. Il sera capable de placer[6] :

  • une charge cargo de 28,3 tonnes sur une orbite basse de 200 km avec un inclinaison de 51,7°
  • un vaisseau spatial habité de 18,8 tonnes sur une orbite comprise entre 135 et 400 km
  • un satellite de 4 tonnes en orbite géostationnaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anatoli Zak, « Russia Reveals Vision for Manned Spaceflight », IEEE Spectrum, (consulté le 22 aout 2009)
  2. (en) « Theses of the Speech Made by Roscosmos Head Anatoly Perminov at IAC-2009 », Roscosmos, (consulté le 13 octobre 2009)
  3. (en) « Roskosmos decides to abandon development of Rus-M booster », ITAR-TASS, (consulté le 22 octobre 2011)
  4. « Espace: la Russie suspend la création d'un nouveau lanceur », RIA Novosti, (consulté le 22 octobre 2011)
  5. (en) Rob Coppinger, « The Bear's stars shine brighter », Flight International, (consulté le 22 aout 2009)
  6. a et b (en) Anatoli Zak, « Launch vehicle for the PPTS spacecraft », RussianSpaceWeb.com, (consulté le 22 août 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

  • Angara l'autre lanceur russe en cours de développement

Lien externe[modifier | modifier le code]