Aller au contenu

Tianlong 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tianlong-3
Lanceur spatial
Image illustrative de l’article Tianlong 3
Données générales
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Constructeur Space Pioneer
Premier vol 2024
Période développement 2023-2024
Statut En cours de développement
Hauteur 71 mètres
Diamètre 3,8 mètres
Masse au décollage 590 tonnes
Étage(s) 2
Poussée au décollage 770 tonnes
Charge utile
Orbite basse 17 tonnes (version non réutilisable)
Orbite héliosynchrone 14 tonnes (500 km)
Motorisation
Ergols Kérosène et LOX

Tianlong-3 est un lanceur chinois lourd partiellement réutilisable développé par la société chinoise Space Pioneer dont le premier vol est planifié pour 2024.

Contexte / Historique[modifier | modifier le code]

La société Space Pioneer fait partie de la dizaine de start-up chinoises, telles que iSpace et OneSpace, qui se sont lancées sur le marché du lancement commercial au milieu de la décennie 2010. Son objectif est de développer des lanceurs réutilisables. La société est fondée par Kang Yonglai, ancien directeur des recherches du conglomérat CALT. La société développe la famille de lanceurs Tianlong qui sont motorisés par des moteurs-fusées à ergols liquides développés en interne : Tianhuo-11 (TH-11), Tianhuo-12 et Tianhuo-13. En aout 2021, Space Pioneer commence à tester le processus de décollage et atterrissage à la verticale d'un étage de fusée. La famille de lanceurs comprend initialement un lanceur ultra-léger, baptisé Tianlong-1, qu'elle abandonne pour développer des lanceurs plus puissants. De même, elle commence par développer des moteurs-fusées brûlant de l'ergol hypergolique « vert » avant de se tourner vers des moteurs-fusées à ergols cryogéniques[1].

Le premier vol d'une version provisoire de son premier lanceur, baptisé Tianlong 2 et pouvant placer 2 tonnes en orbite basse, a lieu le 2 avril 2023. Cette version du lanceur n'est pas réutilisable et les 7 moteurs-fusées Tianhuo-11 du premier étage sont remplacés provisoirement par trois YF-102. Space Pionneer développe également des versions plus puissantes : la Tianlong-3 capable de placer 17 tonnes en orbite basse et la Tianlong 3 Heavy capable de placer 68 tonnes en orbite basse. Le premier vol de la Tianlong-3 est annoncé pour 2024[2].

Le 30 juin 2024, lors d'un test de mise à feu statique du premier étage de la fusée, celui-ci s'arrache de son banc d'essai, victime d'une défaillance structurelle, et décolle, avant que l'ordinateur de vol ne coupe ses moteurs. L'étage, encore chargé d'ergol, retombe et explose dans les montagnes à 1,5 kilomètres au sud-ouest du site d'essai à Gongyi, sans faire de victimes[3],[4]. Le précédent accident similaire remonte au 6 juin 1952, lors d'un test d'une fusée américaine Viking[5].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Tianlong-3 est une fusée de deux étages qui est haute de 71 mètres pour un diamètre de 3,8 mètres. Sa masse au décollage est de 590 tonnes. Son premier étage, qui est réutilisable, est propulsé par des moteurs-fusées TH-1. La poussée au décollage est de 770 tonnes. Le lanceur peut placer en orbite basse 17 tonnes dans sa version non réutilisable et 14 tonnes sur une orbite héliosynchrone de 500 kilomètres. La coiffe a un diamètre de 4,2 mètres pour une hauteur de 12 mètres (10 x 3,8 mètres utilisable). Comme le lanceur Falcon 9, le premier étage revient au sol et il se pose en position verticale en s'aidant d'un train d'atterrissage déployé peu avant d'atteindre le sol[6],[7].

Comparaison[modifier | modifier le code]

Comparaison des lanceurs chinois de même classe[7],[6]
Caractéristique Tianlong 3 Zhuque-3 Falcon 9 1.2+ Longue Marche 5B Pallas-1H Hyperbola-3
Société Drapeau de la République populaire de Chine Chine Space Pioneer Drapeau de la République populaire de Chine ChineLandSpace Drapeau des États-Unis États-Unis SpaceX Drapeau de la République populaire de Chine ChineCALT Drapeau de la République populaire de Chine Chine Galactic Energy Drapeau de la République populaire de Chine Chine iSpace
Date mise en service 2024 2025 2018 2020
Réutilisation Partielle Partielle Partielle Non Non Non
Capacité orbite basse 17 t. non réutilisable : 21,3 t.
retour barge 18,3 t.
retour à la base 13,5 t.
non réutilisable : 22,8 t.
retour barge 18,4 t.
retour à la base 13,1 t.
23 t. 15 t. 13,4 t.
Étages 2 2 2 1,5
Hauteur x diamètre 71 m. ∅ 3,8 m. 76,6 m. ∅ 4,5 m. 70,1 m. ∅ 3,66 m. 53,7 m. ∅ 5 m.
Diamètre coiffe ∅ 4,2 m. x 12 m. ∅ 5,2 m. ∅ 5,2 m. ∅ 5,2 m.
Masse 590 t. 660 t. 595 t. 837,5 t. 490 t.
Ergols Kérosène/Oxygène Méthane/Oxygène Kérosène/Oxygène Kérosène/Oxygène/hydrogène Méthane/Oxygène
Structure Aluminium Acier inoxydable Aluminium

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Blaine Curcio et Jean Deville, « #SpaceWatchGL Column: Dongfang Hour China Aerospace News Roundup 7 – 13 February 2022 », sur SpaceWatch.Global (consulté le )
  2. (es) Daniel Marin, « Éxito de la primera misión del cohete privado chino Tianlong 2 », sur Eureka,
  3. Antoine Ducarre, « Accident spectaculaire : une fusée chinoise Tianlong-3 décolle par erreur et s’écrase en montagne (VIDEO) », sur Science et vie, (consulté le )
  4. (en) Fred He, Duarte Mendonca et Steven Jiang, « Chinese rocket crashes after accidental launch during ground test », sur CNN, (consulté le ).
  5. (en) Eric Berger, « Chinese space firm unintentionally launches its new rocket », sur Ars Technica, (consulté le ).
  6. a et b (en) Andrew Jones, « China’s Space Pioneer raise funding for its Falcon 9-class rocket », sur SpaceNews, .
  7. a et b (es) Daniel Marin, « Segundo lanzamiento exitoso del cohete de metano chino Zhuque 2 y el futuro Zhuque 3 », sur Eureka, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]