Boeing EA-18G Growler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les forces armées des États-Unis image illustrant l’aéronautique
Cet article est une ébauche concernant les forces armées des États-Unis et l’aéronautique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

EA-18G Growler
{{#if:
Un EA-18G Growler en vol.
Un EA-18G Growler en vol.

Constructeur Drapeau : États-Unis Boeing
Rôle Avion de guerre électronique
Statut En service
Premier vol 15 août 2006
Mise en service 3 juin 2008[réf. souhaitée]
Date de retrait Toujours en service
Coût unitaire 68,2 millions de dollars (sortie d'usine, 2012)[1]
Équipage
2 personnes
Motorisation
Moteur General Electric F414
Nombre 2
Type Turboréacteur
Dimensions
Envergure 13,62 m
Longueur 18,31 m
Hauteur 4,9 m
Surface alaire 46,5 m2
Masses
À vide 15 000 kg
Performances
Vitesse maximale 1 900 km/h (Mach 1,8)
Plafond 15 240 m
Rayon d'action 2 346 km
Armement
Externe Missiles AGM 154 JSOW, AIM-120 AMRAAM, AGM-88 HARM, AIM-9 Sidewinder
Avionique
Pods ECM AN/ALQ 99
1 radar AN/APG-79

Le Boeing EA-18G Growler est un avion de guerre électronique américain dérivé du F/A-18F Super Hornet, plus précisément conçu à partir d'une cellule de biplace F/A-18F Block II Super Hornet[2]. Il a été conçu pour remplacer les Grumman EA-6 Prowler (modèle B) en service dans la marine des États-Unis. Les capacités de guerre électronique sont principalement apportées par Northrop Grumman. Le EA-18G Growler sortit des chaines de production en janvier 2007[3] et entra en service opérationnel en mai 2008[3]. Son coût unitaire est estimé à 68,2 millions de dollars[1].

Historique[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Il est entré en service le 3 juin 2008 dans l'United States Navy. Il a effectué son premier déploiement opérationnel le 18 février 2011[2]. Le 100e exemplaire est livré le 5 mai 2014. À cette date, Boeing espère en livrer entre 50 et 100 de plus et il est prévu qu'il reste en service jusqu'aux années 2040[4].

Menacé par la fermeture de la ligne d'assemblage, le Sénat américain a approuvé en 2014 la commande de quinze exemplaires supplémentaires pour un montant de 1,46 milliard de dollars[5]. Cette commande permet de déplacer la fin de la ligne de production de 2016 à 2017. En 2014, le Growler est le dernier avion de combat opérationnel en cours d'assemblage aux États-Unis, à l'exception du F-35. Les autres modèles (F-15 et F-16) sont livrés à leurs derniers clients. À cette date, il a totalement remplacé le EA-6B Prowler dans les Carrier Air Wing[6]. Fin 2016, il est commandé à 160 unités et Boeing tente d'augmenter les commandes auprès de la marine américaine[7].

Unités en mai 2015[modifier | modifier le code]

En mai 2015, il est service dans les escadrons suivants[8] :

  • VAQ-129 (en) « Vikings » (entrainement/réserve générale) : 44 appareils ;
  • VAQ-130 (en) « Zappers » : 5 appareils ;
  • VAQ-131 (en) « Lancers » : 5 appareils ;
  • VAQ-132 (en) « Scorpions » (expérimentation) : 5 appareils ;
  • VAQ-133 (en) « Wizards » : 5 appareils ;
  • VAQ-134 (en) « Garudas » : 4 appareils ;
  • VAQ-135 (en) « Black Ravens » (expérimentation) : 5 appareils ;
  • VAQ-136 (en) « Gauntlets » : 5 appareils ;
  • VAQ-137 (en) « Rooks » : 4 appareils ;
  • VAQ-138 (en) « Yellow Jackets » : 5 appareils ;
  • VAQ-139 (en) « Cougars » : 5 appareils ;
  • VAQ-140 (en) « Patriots » : 5 appareils ;
  • VAQ-141 (en) « Shadowhawks » : 6 appareils ;
  • VAQ-142 (en) « Gray Wolves » : 5 appareils ;
  • VAQ-209 (en) « Star Warriors » (entraînement) : 5 appareils.

Drapeau de l'Australie Australie[modifier | modifier le code]

En 2008, la Royal Australian Air Force à commandé à l'origine 6 exemplaires de cette version sur un total de 24 F/A-18F Super-Hornet. Au fil du temps, cette commande à évolué et en 2012, sur ces 24 appareils commandés, 12 sont des EA-18G et les 12 autres F/A-18F sont câblés pour pouvoir être transformés si nécessaire en EA-18G pour un cout de 1,5 milliards de dollars australien. En outre, le 2 mai 2013, le gouvernement australien annonce dans le cadre de son livre blanc de la défense envisager l'achat de 12 Growler supplémentaires[9].

Le premier exemplaire, numéroté A46-301, a été présenté le 29 juillet 2015[10]. Il sera deployé à la mi-2015 pour une série de test de 12 mois avec l'US Navy. Les premiers exemplaires doivent entrer en service en 2018[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Fiscal Year (FY) 2013 President's Budget Submission: Navy Justification Book Volume 1 Aircraft Procurement, Navy Budget Activities 1–4 », sur U.S. Department of Defense,‎ (consulté le 24 mars 2012), p. 1
  2. a et b « US Navy : Premier déploiement opérationnel pour l'EA-18G Growler », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (fr) « Boeing EA-18 Growler - avionslegendaires.net », sur avionslegendaires.net, https://plus.google.com/107238894497060869388 (consulté le 2 décembre 2015)
  4. (en) Lisa Maull, « Boeing Delivers 100th EA-18G Growler to US Navy », sur Boeing,‎ (consulté le 7 mai 2014)
  5. Bruno Etchenic, « US Navy : Maintien de la production du Super Hornet sous perfusion », sur Le portail des passionnés d'aviation,‎
  6. (en) Dan “Undra” Cheever, « EA-6B PROWLER’s FINAL PROWL », sur Naval Forces, United States Central Command,‎ naval force (consulté le 10 janvier 2014).
  7. https://www.flightglobal.com/news/articles/boeing-resumes-advanced-super-hornet-push-as-us-navy-425221/
  8. (en) Louis-Martin Vezian, « U.S Navy Naval Air Arm », sur http://cigeography.blogspot.fr/,‎ (consulté le 9 mai 2016).
  9. (en) « Canberra commits to new Growlers, but remains coy on F-35s », sur Flight Global,‎ (consulté le 20 septembre)
  10. Pascal, « Le premier EA-18G « Growler » australien ! », sur Avia News,‎
  11. (en) « EA-18G Growler », sur Royal Australian Air Force (consulté le 20 septembre 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tommy H. Thomason, Strike from the Sea: U.S. Navy Attack Aircraft from Skyraider to Super Hornet, 1948 – present. North Branch, Minnesota: Specialty Press, 2009. (ISBN 978-1-58007-132-1).
  • Henri-Pierre Grolleau, Guerriers des ondes, EA-6B Prowler bientôt la fin !, in Air Fan n°423, Éditions EDIMAT, février 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]