Curtiss XP-10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Curtiss XP-10
Vue de l'avion.
Le seul Curtiss XP-10 (s/n 28-387).

Constructeur Drapeau : États-Unis Curtiss Aeroplane and Motor Company
Rôle Avion de chasse biplan
Statut Projet annulé
Premier vol
Nombre construits 1 exemplaire
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Curtiss V-1570 Conqueror
Nombre 1
Type 12 cylindres en V à refroidissement liquide
Puissance unitaire 600 ch (448 kW)
Dimensions
Envergure 10,06 m
Longueur 7,47 m
Hauteur 3,3 m
Surface alaire 21,1 m2
Masses
À vide 1 315 kg
Maximale 1 542 kg
Performances
Vitesse de croisière 209 km/h
Vitesse maximale 279 km/h
Plafond 6 000 m
Vitesse ascensionnelle 592 m/min
Rayon d'action 314 km
Armement
Interne Une mitrailleuse de 7,62 mm et une autre de 12,7 mm prévues

Le Curtiss XP-10 est un avion de chasse biplan expérimental américain testé par l'United States Army Air Corps.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le XP-10 est commandé le 18 juin 1928 ; il doit être rapide est suffisamment manœuvrable pour gagner un combat aérien. Il dispose d'un aile supérieure en mouette ce qui offre au pilote une meilleure visibilité par rapport à une configuration biplan traditionnelle. Par coïncidence, cela permet également à la voilure et au fuselage de se rencontrer à un angle optimal pour minimiser la traînée[1]. Les ailes sont recouvertes de contreplaqué, à la place du tissu laqué utilisé pendant la Première Guerre mondiale, et le fuselage est à tubes d'acier recouverts de tissu.

Le XP-10 est équipé d'un moteur V12 Curtiss V-1570 à refroidissement à eau. Pour compenser la traînée engendrée par un radiateur (une solution sérieuse avant l'introduction de l'éthylène glycol), Curtiss l'intègre dans l'aile supérieure. Il est formé par des feuilles de laiton ondulées entre lesquelles l'eau de refroidissement circule. Bien qu'ingénieuse, cette technique pose des problèmes techniques et mécaniques, particulièrement la vulnérabilité au feu ennemi lors d'un combat aérien.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Livré à l'Army Air Corps en août 1928, le XP-10 effectue son premier vol en septembre[2]. Malgré l'excellente manœuvrabilité, le XP-10 se montrant supérieur au Curtiss Hawk au cours des essais[2], des problèmes persistants avec le refroidissement et le plombage de la surface du radiateur conduisent le XP-10 à être abandonné.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Green 1973, p. 188
  2. a et b Dorr et Donald 1990, p. 41

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert F. Dorr et David Donald, Fighters of the United States Air Force, Londres, Temple, (ISBN 0-600-55094-X) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) William Green, War Planes of the Second World War, vol. 4 : Fighters, Garden City, NY, Doubleday & Company, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Lloyd S. Jones, U.S. Fighters : 1925-1980s, Fallbrook, Californie, Aero Publishers, Inc., (ISBN 0-8168-9200-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]