Grimbergen (bière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Grimbergen
Grimbergen
Description de l'image Grimbergen beers.1.JPG.
Brasseur Brasseries Kronenbourg (France)
Alken-Maes (Belgique)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Date de création 1128
Type Bière d'abbaye
Couleur Ambrée, blonde ou brune
Degré d'alcool de 6 (blanche) à 10 % vol.
Packagings fûts de 20 ou 30 ℓ
bouteilles de 33 ou 75 cℓ
Bouteille de Grimbergen blonde et verre.
Grimbergen La Réserve; 8,5°.

La Grimbergen est une bière d'abbaye d'origine belge dont la production a été lancée à l'abbaye de Grimbergen au début du XVIIe siècle par les moines Prémontrés. Elle appartient aujourd'hui aux groupes Carlsberg .. Elle est produite et commercialisée en France par Brasseries Kronenbourg (groupe Carlsberg) ainsi qu'en Belgique par Alken-Maes (groupe Heineken).

Elle tire son nom de l'abbaye de Grimbergen, fondée en 1128 et située dans la province du Brabant flamand, est toujours habitée par les moines Prémontrés.

Historique[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Grimbergen est construite en 1128 par saint Norbert de Xanten (fondateur de l'ordre de Prémontré), détruite en 1142 puis reconstruite grâce à des dons. Elle est de nouveau détruite en 1566, puis les Prémontrés y reviennent en 1585 et c'est en 1629 qu'ils entreprennent une grande restauration et la construction de la brasserie. Symbole de la renaissance de l'abbaye, l'emblème du phénix est choisi en 1629, ainsi que sa devise (devenu le son slogan de la bière) : Ardet nec consumitur (litt. « elle brûle mais ne se consume pas »).

La marque spécifiquement baptisée Grimbergen est lancée en 1957, à la veille de l'exposition universelle belge, par la Brasserie Maes, afin de compléter sa gamme, principalement constituée de pils.

En 1988, Maes fusionne avec son compatriote Alken, propriété du français BSN, pour former Alken-Maes. La Grimbergen appartient alors pour moitié à BSN et à Belgian United Beverages. Elle passe en 2000 dans le giron du groupe Scottish & Newcastle[1], mais celui-ci est démantelé en 2008. Heineken ayant racheté les activités belges du groupe, la Grimbergen belge lui appartient, tandis que la française fait partie du groupe Carlsberg[2].

Production[modifier | modifier le code]

La Grimbergen, initialement brassée à Waarloos, a vu sa production transférée à la Brasserie de l'Union de Jumet en 1978, lors du rachat de celle-ci par le groupe belge Maes[3]. À la suite du rachat par BSN, elle est produite également en France à partir de 1989 par Brasseries Kronenbourg sur le site de Champigneulles[4].

Au début des années 2000, 290 000 hectolitres de Grimbergen sont produits par an : 160 000 en Belgique, exportés pour moitié en Espagne, Italie ou Hollande, et 130 000 en France pour le marché hexagonal[5].

À la suite de la revente par Scottish & Newcastle de la Brasserie de Champigneulles en 2006[6] et de la Brasserie de l'Union en 2007[7], la Grimbergen est produite actuellement sur deux sites industriels : la Brasserie Kronenbourg d'Obernai en France et la Brasserie d'Alken en Belgique.

Bières[modifier | modifier le code]

Les deux sociétés exploitant la marque ne produisent pas l'ensemble des sous-marques.

Belgique[modifier | modifier le code]

Ces bières portent le logo des bières belges d'abbaye reconnues.

  • Grimbergen Blond, bière blonde titrant 6,7 % d'alcool, produite depuis 1993 ;
  • Grimbergen Dubbel, bière brune titrant 6,5 % d'alcool, produite depuis 1958 ;
  • Grimbergen Tripel, bière blonde titrant 9 % d'alcool, produite depuis 1962 ;
  • Grimbergen Optimo Bruno, bière ambrée titrant 10 % d'alcool, produite depuis 1988 ;
  • Grimbergen Goud 8°Dorée, bière blonde titrant 8 % d'alcool, produite depuis 2008 ;
  • Grimbergen Selection Speciaal Dubbel, bière brune titrant 7 % d'alcool, produite en bouteilles de 75 cl ;
  • Grimbergen Selection Speciaal Blond, bière blonde titrant 7,2 % d'alcool, produite en bouteilles de 75 cl ;
  • Grimbergen Hiver, bière ambrée d'hiver titrant 6,5 % d'alcool, produite depuis 2012 ;
  • Grimbergen Blanche d'Été, bière blanche titrant 6 % d'alcool ;
  • Grimbergen Printemps, bière titrant 6 % d'alcool ;

Pour l'exportation, on peut citer :

  • Grimbergen Roussa, bière rousse titrant 6,2 % d'alcool, produite depuis 2001.

France[modifier | modifier le code]

  • Blonde, 6,7 % d'alcool ;
  • Ambrée, 6,5 % d'alcool, créée en 2004 ;
  • Blanche, 6 % d'alcool, créée en 2007[8] ;
  • La Réserve, 8,5 % d'alcool, créée en 2008 ;
  • Rouge, 6 % d'alcool, créée en 2010[9] ;
  • Poire, 6 % d'alcool, créée en 2013 ;
  • Kriek, 6 % d'alcool, créée en 2014 ;
  • Alliance de pêches, 5,5% d'alcool, créée en 2016.

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Ardet nec consumitur
Ardet nec consumitur est une devise latine qui signifie littéralement « Brûle mais ne se consume pas », en parlant du phénix. De fait, la marque a pris pour logo un blason figurant un vitrail sous un arc en plein cintre de style roman, représentant un phénix enflammé par la base. Le phénix symbolise ainsi le passé tumultueux de l'abbaye de Grimbergen, qui fut détruite à maintes reprises par des incendies mais qui à chaque fois a su se reconstruire et renaître de ses cendres. Ardet nec consumitur contient aussi une blague de potache, qui peut se rendre par « Il a une soif ardente, celui qui n'en boit pas. », avec un jeu de mots sur « consumer » et « consommer ». En Belgique, lors de la campagne radio de 2012 puis 2013, ils utilisent les voix de l'écrivain Jacques Mercier, des acteurs Pierre Arditi et Jan Decleir, puis du présentateur Pierre Bellemare.
  • Et le silence se fait (France, 2000-2006)[4];
À rapprocher du fait que cette « vertu » correspond à un besoin des alcooliques. Ainsi, Daniel Goleman, dans son livre L'intelligence émotionnelle écrit en page 378 : « Le désir impérieux de trouver le calme semble être un indicateur psychologique d'une prédisposition générale à l'alcoolisme. [...] Les chercheurs pensent que chez ces sujets l'alcoolisme fait office "d'automédication contre les symptômes de l'anxiété » (voir Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry 31, 1992).
  • Grimbergen, au nom du silence (France, 2007-2008) ;
  • Si subtile qu'elle impose le silence (France, 2008) ;
  • Le pouvoir de renaître.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]