Cara Pils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une canette de Cara Pils

La Cara Pils est une bière blonde de type pils bon marché commercialisée par le groupe Colruyt en Belgique sous le label discount Everyday.

Produit[modifier | modifier le code]

Son taux d'alcool est de 4,4 % en canette et de 4,7 % en bouteille et son prix oscille entre 0,62[1] et 1 euros le litre en 2017[2]. Elle est disponible dans les enseignes Colruyt et OKay, ainsi que dans la plupart des night shops belges. Sa fabrication prend deux semaines alors qu'il faut généralement huit à dix semaines pour le brassage d'une bière de façon traditionnelle[3].

Lancée à la fin des années 1960[4], elle a été produite au fil du temps par diverses brasseries dont la brasserie Alken-Maes ou encore, de 2015 à 2017[5], la Brasserie de Saint-Omer, dans le Nord-Pas-de-Calais[6] avant que sa production ne soit rapatriée en Belgique[7].

Elle est disponible sous divers formats :

  • la canette de 33 cl ;
  • la canette de 50 cl ;
  • la bouteille en verre consignée de 25 cl.

Popularité[modifier | modifier le code]

La Cara Pils, ou familièrement « Cara », est l'une des bières les moins chères et les plus mal cotées de Belgique[8] bien que cette réputation puisse être nuancée[1],[9]. Elle est cependant populaire et typiquement associée aux buveurs privilégiant la quantité à la qualité[10], aux milieux estudiantins[11] ainsi qu'aux milieux populaires[4]. Témoignage de sa popularité, l'évocation d'un changement de nom en 2017 a provoqué un tollé et une mobilisation des consommateurs tels qu'ils ont fait renoncer le groupe Colruyt à son projet[11]. Dans un classement effectué en avril 2019 portant sur 22 bières pils dégustées à l'aveugle, la Cara Pils est arrivée en cinquième position[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Test de la meilleure bière premier prix - Inter Wine & Dine », Inter Wine & Dine,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  2. V.S., « Carastrophe pour la pils ! », La Dernière Heure,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  3. « La Cara Pils: 40 ans d’amour avec les Belges grâce à un prix plancher », sudinfo.be,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  4. a et b « La Cara Pils : 40 ans d’amour avec les Belges grâce à un prix plancher », sudinfo.be,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  5. M.J., « La Cara Pils, « la plus mauvaise bière belge », ne sera plus brassée à Saint-Omer », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  6. « La Cara Pils, la bière «préférée» des étudiants vendue par Colruyt, est brassée... en France », sur sudinfo.be, (consulté le 25 avril 2019).
  7. L.P., « Pénurie de Cara Pils dans les Colruyt: la faute à la chaleur! », Édition digitale de Namur,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  8. Maïté Darnault, « Echappée laide à Charleroi », sur Libération,
  9. DH.be, « Quelle est la reine des pils ? Découvrez notre test à l'aveugle », La Dernière Heure,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2018)
  10. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Bières belges, Petit Futé, (ISBN 979-1033167426, lire en ligne), p. 24
  11. a et b X.L., « Pénurie de Cara Pils: pourquoi cette bière si mal notée est-elle si populaire? », sur RTBF, (consulté le 23 janvier 2018)
  12. Lucas Fu, « Classement des meilleures bières pils: la Cara Pils surpasse largement la Jupiler », sur RTBF, (consulté le 29 avril 2019).

Article connexe[modifier | modifier le code]