Alken-Maes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La brasserie Alken-Maes d'Alken
Enseigne au nom de Maes

Alken-Maes est une entreprise brassicole belge créée en 1988 lors de la fusion des brasseries Maes et Alken. Ayant par le passé appartenu à Danone puis à Scottish & Newcastle, elle fait partie aujourd'hui du groupe Heineken.

Histoire[modifier | modifier le code]

Brasserie Alken[modifier | modifier le code]

En 1881, Arthur Boes fonde la Brasserie Sainte-Aldegonde, dans sa ferme, à Alken[1]. La Cristal Alken est lancée en 1928 sur le modèle des bières pils tchécoslovaques. La brasserie Alken s'étend en rachetant certaines brasseries locales, telle la brasserie Glibert-Vanham (GéVé) de Braine-l'Alleud en 1971. Elle est reprise en 1978 par le groupe français BSN (futur groupe Danone), qui possède Kronenbourg.

Brasserie Maes[modifier | modifier le code]

En 1880, Egide Maes se porte acquéreur de la brasserie Sint-Michiels située à Waarloos. Après le succès de la bière Prima-Maezenbier, lancée en 1930, la pils Maes voit le jour en 1946. La brasserie passe dans les mains du groupe anglais Watney Man de 1969 à 1986, date à laquelle elle est reprise par Belgian United Beverages, société contrôlée à 51 % par M. Théo Maes (l'arrière-arrière-petit-fils du fondateur), et à 49 % par le groupe Akkerman-Van Haaren. La marque de bière Grimbergen est lancée en 1957, à la veille de l'exposition universelle belge, afin de compléter la gamme. En 1978, Maes se diversifie en rachetant la Brasserie de l'Union (basée à Jumet), spécialisée dans les bières d'abbaye[2]. Elle y transfère alors la production de Grimbergen.

Fusion Alken-Maes[modifier | modifier le code]

En 1988, Maes est troisième sur le marché de la bière en Belgique et Alken quatrième. Ils décident d'unir leur activités, quatre mois après l'annonce du regroupement des deux premières entreprises du secteur, Artois et Piedboeuf.

À l'issue de la fusion, Alken-Maes est détenue à moitié par BSN et par Belgian United Beverages. En 1993, Théo Maes se désengage et revend ses parts à BSN, qui détient alors 85% de l'entreprise[3].

Le groupe, produisant majotitairement de la pils, souhaite se diversifier et prend en 1989 une participation de 50 % dans la brasserie de Keersmaeke, située à Kobbegem, qui produit la Mort Subite.

Alken-Maes au sein d'entreprises multinationales[modifier | modifier le code]

En 2000, quelques mois après avoir racheté au groupe Interbrew les bières Ciney et Brugs, et pris le contrôle de la totalité de la brasserie de Keersmaeke, Alken-Maes est revendu, ainsi que les Brasseries Kronenbourg, par le groupe Danone au groupe anglais Scottish & Newcastle[4]. En 2002, la brasserie Louwaege de Kortemark rejoint Alken-Maes, apportant avec elle la bière Hapkin, qui est ensuite produite à Jumet[5].

En 2003, Scottish & Newcastle décide de fermer la brasserie historique de Maes, à Waarloos, et transfère la production à Alken[6]. Il fait de même en 2007 avec la brasserie de l'Union de Jumet, qui produit les bières Grimbergen, Ciney, Hapkin, Judas, Scotch Watneys et Red Barrel[7].

Puis en 2008, lors du découpage de Scottish & Newcastle par Carslberg et Heineken, Alken-Maes passe dans le Giron d'Heineken[8],[9].

Bières[modifier | modifier le code]

La société Alken Maes détient plusieurs bières au niveau de la Belgique dont Maes, Cristal, Grimbergen, Mort Subite. Alken Maes propose également une version sans alcool[10].

Productions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :