Glacière naturelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les sections à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie).
Spéléologue dans une glacière naturelle.
Tunnel de glace dans la grotte de glace de Dobšiná .

Une glacière naturelle est une cavité souterraine naturelle (grotte, scialet,..) où la température reste négative ou proche de zéro degré Celsius tout au long de l'année, permettant un stockage naturel de la glace. Elle est généralement située dans un relief de type karstique, propice à la formation de grottes, comme les massifs calcaires.

Contrairement à un glacier, la glacière ne se forme pas uniquement par accumulation et transformation de neige, mais également par accumulation directe de glace provenant de la chute de stalactites ou la formation de stalagmites glacées.

Les glacières naturelles en France[modifier | modifier le code]

La Grotte de la Glacière dans le Doubs[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la glacière la plus basse d'altitude connue en France : elle se trouve en effet à la modeste altitude de 500 m.

Elle est menacée de disparition à court terme, la fonte étant devenue largement prédominante par rapport à l'accumulation. La glace est maintenant générée artificiellement en hiver par des conduits pulvérisant de l'eau au fond de la grotte.

La glace forme des blocs plus ou moins semblables à des cylindres.

Plusieurs siècles auparavant, ces colonnes de glace atteignaient plusieurs dizaines de mètres de hauteur et touchaient ainsi le plafond de la grotte.

Aujourd'hui, la grotte ne contient plus de glace.

La Grotte de la Glacière en Isère[modifier | modifier le code]

Cette glacière se trouve au cœur du massif du Vercors à environ 1 200 mètres d'altitude.

Elle est menacée de disparition à moyen terme, la fonte étant devenue prédominante par rapport à l'accumulation.

La glace qui s'accumule au fond de la grotte finit par former un glacier sur toute la surface. Comme de nombreux blocs de pierre chutent du plafond, cette glace est un mélange de pierres et de glace d'eau.

Autres glacières naturelles en France[modifier | modifier le code]

  • La glacière de Carry (Vercors)
  • La glacière de Font d'Urle (Vercors)

Au Japon[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :