Désobstruction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Désobstruction à la barre à mine dans une grotte du versant sud de la Séranne (Hérault).

La désobstruction est l'action de diminuer le rétrécissement d'un passage pour en permettre le franchissement, ou encore de déblayer le comblement d'un conduit pour en permettre l’exploration.

Ce mot s'applique aussi bien aux cavités d'un corps vivant, dans le domaine de la biologie ou de la médecine, qu'à celles du milieu souterrain dans le domaine des mines ou de la spéléologie.

Biologie[modifier | modifier le code]

Spéléologie[modifier | modifier le code]

La désobstruction [1] est une activité couramment pratiquée dans le cadre de recherches spéléologiques. En effet, les explorateurs sont parfois tenus, pour pénétrer l'entrée d'une cavité souterraine, de la désobstruer.

Les techniques de désobstruction sont variées :

Désobstruction spéléo sur le Serre des Lattes, causse de Blandas (Gorniès).

Les travaux de désobstruction doivent être entrepris avec circonspection par des explorateurs avertis, sur la base d'indices certains, surtout s'ils doivent être localement destructeurs. La législation sur les fouilles archéologiques s'applique comme partout.

Ce sont des travaux de désobstruction qui ont permis la découverte de nouvelles cavités recelant parfois des trésors archéologiques. Ainsi, récemment, la grotte Chauvet et la grotte de Cussac ont été désobstruées pour révéler des espaces souterrains restés intacts depuis la préhistoire, ce qui est une circonstance rare qui permettra de grandes avancées scientifiques.

Les chantiers de désobstruction spéléologique sont nombreux. La majorité de ces chantiers ne durent que quelques séances et font appel à des moyens humains et matériels limités. En quelques heures ou quelques journées de travail, un faible volume de remplissages, de concrétionnement ou de roche encaissante sont extraits pour permettre le passage des spéléologues au travers d'un rétrécissement limité. D'autres chantiers peuvent être plus ambitieux et visent à déblayer de grands volumes de matériaux pour dégager des salles et des galeries entières[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Désobstruction
  2. Microblasting
  3. Denis Arnal, Rémi Bertrand, Michel Besson, Jean-Yves Bigot, JeanLouis Bret, Serge Caillault, Fred Delègue, Guy Demars, Patrick Deriaz, Patrick Durrer, Olivier Gallois, Pierre Garcin, Jean-Luc Géral, JeanMarie Goutorbe, Alain Jacquet, Daniel Langlois, Denis Langlois, Bernard Lips, Jean-Louis Merelle, Jacques Nant, Jean-Claude Nobécourt, Claude Paris, Paul Rabelle, Yvan Robin, Christophe Rognon, Dominique Ros, Pierre Senon, Michel Soulier, Jean-Claude Staigre, Marjolaine Vaucher, Christian Vuillemin, Dominique Watala, mis en forme par Jean Philippe Grandcolas., « Chantiers de nains et de géants ! « Catalogue imagé » Dans le cadre du premier colloque francophone « Histoires de désob’ » Grottes d’Azé - Saône-et-Loire - 9 et 10 mars 2019 », sur clan.des.tritons.free.fr le site spéléo du Clan des Tritons, (consulté le 28 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]