Fauve d'or : prix du meilleur album

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Blain, lauréat 2013 du Fauvre d'Or pour Quai d'Orsay, écrit avec Abel Lanzac.

Le Fauve d'or : prix du meilleur album est un prix décerné au Festival d'Angoulême par un jury officiel, récompensant un album de bande dessinée publié en français l'année précédente. Décerné pour la première fois en 1976, il a connu de nombreuses formules (prix unique, séparation des œuvres étrangères et françaises, séparation des œuvres réalistes et humoristiques) et dénominations (Meilleure œuvre, Alfred du meilleur album, Alph-Art du meilleur album, prix du meilleur album).

Ce prix suscite souvent la polémique, car il récompense rarement un album ayant un grand succès public, particulièrement ces dernières années. Les albums qu'il a distingué ont cependant souvent été, à leur époque, remarqués par la critique[1]. C'est le prix le plus prestigieux après le grand prix de la ville d'Angoulême.

Le prix a récompensé 63 albums (deux séries, Maus et Alack Sinner, ont reçu ce prix pour deux épisodes différents) et 72 auteurs, dont neuf deux fois : José Muñoz, Carlos Sampayo, Hugo Pratt, Alan Moore, Art Spiegelman, Miguelanxo Prado, Baru, René Pétillon et Christophe Blain. Parmi ceux-ci, seuls Prado, Moore, Sampayo et Blain n'ont pas par la suite obtenu le Grand Prix.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est lors de la troisième édition du festival, en 1976, que sont pour la première fois décernés des prix récompensant des albums, et non plus seulement des auteurs, comme lors des deux années précédentes. Jusqu'en 1978, quatre albums sont récompensés chaque année, selon leur registre (comique ou réaliste) et l'origine de leurs créateurs (France ou étranger). Le nom de la récompense est alors « Meilleure œuvre... ». En 1979 et 1980, le prix n'est plus décerné.

En 1981, le prix revient sous le nom d'« Alfred du meilleur album ». De 1986 à 2001, une distinction est de nouveau opérée entre les albums français et les albums étranger. En 1989, le prix devient l'« Alph'Art du meilleur album ». En 2004, il prend le nom plus formel de « Prix du meilleur album », lequel nom devient, en 2008, « Fauve d'or : prix du meilleur album ».

Un pari sur l'avenir[modifier | modifier le code]

Les auteurs récompensés sont généralement en milieu de carrière (entre trente et cinquante ans, l'âge médian est de 39 ans). Dix auteurs ont reçu le prix après 49 ans (dont deux l'avaient déjà obtenu avant cet âge, Hugo Pratt et René Pétillon), et seuls Joe Kubert, âgé de 71 ans en février 1998, et Shigeru Mizuki, âgé de 85 ans en février 2007[2], avaient plus de 62 ans. Quatre auteurs ont reçu le prix avant leurs trente-et-un ans : François Schuiten (1985), Benoît Peeters (1985) et François Boucq (1986) à 28 ans, Annie Goetzinger à 25 ans (1977).

Ce prix est en effet généralement décerné à des auteurs « encore en devenir[3] », qui n'ont généralement pas obtenu le grand prix de la ville d'Angoulême, principale récompense décernée lors du festival, dont l'âge médian à la réception est de 50 ans. Seuls Fred, prix du meilleur album français 1994, et René Pétillon, prix du meilleur album français 2001 (après l'avoir déjà obtenu en 1977), avaient obtenu le Grand Prix auparavant (respectivement en 1980 et 1989).

Hugo Pratt (1976 et 1987 puis 1988), José Muñoz (1978 et 1983 puis 2007), François Schuiten (1985 puis 2000), Art Spiegelman (1998 et 1993 puis 2011), Baru (1991 et 1996 puis 2010), André Juillard (1995 puis 1996), Dupuy-Berbérian (1999 puis 2008) ont obtenu le grand prix de la ville d'Angoulême après avoir reçu un ou deux prix du meilleur album. Depuis 2007, cinq des sept lauréats du Grand Prix avaient antérieurement remporté un prix du meilleur album, accréditant l'idée que ce prix récompense de futur grands auteurs.

Seules cinq femmes ont reçu le prix, ce qui reflète leur faible présence dans le milieu[4] : Annie Goetzinger (1977), Laurence Harlé (1988), Édith (1993), Helena Klakočar (2000) et Marjane Satrapi (2005).

Alors qu'Américains, Italiens et Espagnols avaient déjà reçu de multiples récompenses[4], ce n'est qu'en 2007 qu'un album japonais a été récompensé, actant la montée en puissance du manga dans le marché francophone.

Les maisons d'éditions les plus primées sont Casterman avec 17 prix (entre 1976 et 1998), Dargaud avec 8 prix (entre 1978 et 2013) et Albin Michel avec 5 prix (entre 1986 et 2001).

Liste des albums récompensés[modifier | modifier le code]

Année Titre Dessinateur Scénariste Éditeur Nom du prix
1976 Le Vagabond des Limbes t. 2 : L'Empire des soleils noirs Drapeau : Espagne Julio Ribera Drapeau : France Christian Godard Hachette Meilleure œuvre réaliste française
1976 Gai-Luron, t. 2 : Gai-Luron en écrase méchamment Drapeau : France Gotlib Drapeau : France Gotlib AUDIE Meilleure œuvre comique française
1976 Corto Maltese, t. 1 : La Ballade de la mer salée Drapeau : Italie Hugo Pratt Drapeau : Italie Hugo Pratt Casterman Meilleure œuvre réaliste étrangère
1976 La Tribu terrible Drapeau : États-Unis Gordon Bess Drapeau : États-Unis Gordon Bess Le Lombard Meilleure œuvre comique étrangère
1977 Légendes et réalité de Casque d'or Drapeau : France Annie Goetzinger Drapeau : France Annie Goetzinger Glénat Meilleure œuvre réaliste française
1977 Le Baron noir Drapeau : France Yves Got Drapeau : France René Pétillon Yves Got éditions Meilleure œuvre comique français
1977 Les Maîtres du tonnerre Drapeau : Pays-Bas Hans Kresse Drapeau : Pays-Bas Hans Kresse Casterman Meilleure œuvre réaliste étrangère
1977 Andy Capp, t. 2 : Si c'est pas pire, ça ira ! Drapeau : Royaume-Uni Reg Smythe Drapeau : Royaume-Uni Reg Smythe Sagédition Meilleure œuvre comique étrangère
1978 Alix t. 13 : Le Spectre de Carthage Drapeau : France Jacques Martin Drapeau : France Jacques Martin Casterman Meilleure œuvre réaliste française
1978 Le Génie des alpages, t. 3 : Barre-toi de mon herbe Drapeau : France F'Murrr Drapeau : France F'Murrr Dargaud Meilleure œuvre comique française
1978 Alack Sinner Drapeau : Argentine José Muñoz Drapeau : Argentine Carlos Sampayo Éditions du Square Meilleure œuvre réaliste étrangère
1978 Boule et Bill t. 14 : Ras le Bill ! Drapeau : Belgique Roba Drapeau : Belgique Roba Dupuis Meilleure œuvre comique étrangère
1981 Paracuellos Drapeau : Espagne Carlos Giménez Drapeau : Espagne Carlos Giménez AUDIE Alfred du meilleur album (ex-aequo)
1981 Silence Drapeau : Belgique Comès Drapeau : Belgique Comès Casterman Alfred du meilleur album (ex-aequo)
1982 Jonathan, t. 7 : Kate Drapeau : Suisse Cosey Drapeau : Suisse Cosey Le Lombard Alfred du meilleur album
1983 Alack Sinner, t. 1 : Flic ou privé Drapeau : Argentine José Muñoz Drapeau : Argentine Carlos Sampayo Casterman Alfred du meilleur album
1984 Marcel Labrume, t.2 : À la recherche des guerres perdues Drapeau : Italie Attilio Micheluzzi Drapeau : Italie Attilio Micheluzzi Les Humanoïdes Associés Alfred du meilleur album
1985 Les Cités obscures : La Fièvre d'Urbicande Drapeau : Belgique François Schuiten Drapeau : France Benoît Peeters Casterman Alfred du meilleur album
1986 La Femme du magicien Drapeau : France François Boucq Drapeau : États-Unis Jérôme Charyn Casterman Alfred du meilleur album français
1986 Torpedo, t. 4 : Chaud devant ! Drapeau : Espagne Jordi Bernet Drapeau : France/Drapeau : Espagne Enrique Sanchez Abuli Albin Michel Alfred du meilleur album étranger
1987 Vic Valence, t. 1 : Une nuit chez Tennessee Drapeau : France Jean-Pierre Autheman Drapeau : France Jean-Pierre Autheman Dargaud Alfred du meilleur album français
1987 Un Été indien Drapeau : Italie Milo Manara Drapeau : Italie Hugo Pratt Casterman Alfred du meilleur album étranger
1988 Jonathan Cartland, t. 8 : Les Survivants de l'ombre Drapeau : France Michel Blanc-Dumont Drapeau : France Laurence Harlé Dargaud Alph-Art du meilleur album français
1988 Maus, t. 1 : Mon père saigne l'histoire Drapeau : États-Unis Art Spiegelman Drapeau : États-Unis Art Spiegelman Flammarion Alph-Art du meilleur album étranger
1989 Théodore Poussin, t. 3 : Marie-Vérité Drapeau : France Frank Le Gall Drapeau : France Frank Le Gall Dupuis Alph-Art du meilleur album français (ex-aequo)
1989 Gens de France Drapeau : France Jean Teulé Drapeau : France Jean Teulé Casterman Alph-Art du meilleur album français (ex-aequo)
1989 Watchmen, Les Gardiens Drapeau : Royaume-Uni Dave Gibbons Drapeau : Royaume-Uni Alan Moore Zenda Alph-Art du meilleur album étranger
1990 Gazoline et la planète rouge Drapeau : France Jano Drapeau : France Jano Albin Michel Alph-Art du meilleur album français
1990 V pour Vendetta Drapeau : Royaume-Uni David Lloyd Drapeau : Royaume-Uni Alan Moore Zenda Alph-Art du meilleur album étranger
1991 Le Chemin de l'Amérique Drapeau : France Baru Drapeau : France Jean-Marc Thévenet Albin Michel Alph-Art du meilleur album français
1991 Manuel Montano Drapeau : Espagne Miguelanxo Prado Drapeau : Espagne Fernando Luna Casterman Alph-Art du meilleur album étranger
1992 Couma acó Drapeau : France Edmond Baudoin Drapeau : France Edmond Baudoin Futuropolis Alph-Art du meilleur album français
1992 Calvin et Hobbes, t. 1 : Adieu, monde cruel ! Drapeau : États-Unis Bill Watterson Drapeau : États-Unis Bill Watterson Hors Collection Alph-Art du meilleur album étranger
1993 Basil et Victoria, t.2 : Jack Drapeau : France Édith Drapeau : France Yann Les Humanoïdes Associés Alph-Art du meilleur album français
1993 Maus, t. 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé Drapeau : États-Unis Art Spiegelman Drapeau : États-Unis Art Spiegelman Flammarion Alph-Art du meilleur album étranger
1994 L'Histoire du corbac aux baskets Drapeau : France Fred Drapeau : France Fred Dargaud Alph-Art du meilleur album français
1994 Trait de craie Drapeau : Espagne Miguelanxo Prado Drapeau : Espagne Miguelanxo Prado Casterman Alph-Art du meilleur album étranger
1995 Le Cahier bleu Drapeau : France André Juillard Drapeau : France André Juillard Casterman Alph-Art du meilleur album français
1995 Jonas Fink, t. 1 : L'Enfance Drapeau : Italie Vittorio Giardino Drapeau : Italie Vittorio Giardino Casterman Alph-Art du meilleur album étranger
1996 L'Autoroute du soleil Drapeau : France Baru Drapeau : France Baru Casterman Alph-Art du meilleur album français
1996 Bone, t. 1 : La Forêt sans retour Drapeau : États-Unis Jeff Smith Drapeau : États-Unis Jeff Smith Delcourt Alph-Art du meilleur album étranger
1997 Qui a tué l'idiot ? Drapeau : France Nicolas Dumontheuil Drapeau : France Nicolas Dumontheuil Casterman Alph-Art du meilleur album français
1997 Le Silence de Malka Drapeau : Espagne Ruben Pellejero Drapeau : Argentine Jorge Zentner Casterman Alph-Art du meilleur album étranger
1998 Léon la came, t. 2 : Laid, pauvre et malade Drapeau : France Nicolas de Crécy Drapeau : France Sylvain Chomet Casterman Alph-Art du meilleur album français
1998 Fax de Sarajevo Drapeau : États-Unis Joe Kubert Drapeau : États-Unis Joe Kubert Vertige Graphic Alph-Art du meilleur album étranger
1999 Monsieur Jean t. 4 : Vivons heureux sans en avoir l'air Drapeau : France Dupuy-Berberian Drapeau : France Dupuy-Berberian Les Humanoïdes Associés Alph-Art du meilleur album français
1999 Cages Drapeau : Royaume-Uni Dave McKean Drapeau : Royaume-Uni Dave McKean Delcourt Alph-Art du meilleur album étranger
2000 Ibicus, t. 2 : Livre 2 Drapeau : France Pascal Rabaté Drapeau : France Pascal Rabaté Vents d'Ouest Alph-Art du meilleur album français
2000 Passage en douce Drapeau : Croatie Helena Klakočar Drapeau : Croatie Helena Klakočar Fréon Alph-Art du meilleur album étranger
2001 Jack Palmer, t. 12 : L'Enquête corse Drapeau : France René Pétillon Drapeau : France René Pétillon Albin Michel Alph-Art du meilleur album français
2001 Le Canard qui aimait les poules Drapeau : Argentine Carlos Nine Drapeau : Argentine Carlos Nine Albin Michel Alph-Art du meilleur album étranger
2002 Isaac le pirate, t. 1 : Les Amériques Drapeau : France Christophe Blain Drapeau : France Christophe Blain Dargaud Alph-Art du meilleur album
2003 Jimmy Corrigan Drapeau : États-Unis Chris Ware Drapeau : États-Unis Chris Ware Delcourt Alph-Art du meilleur album
2004 Le Combat ordinaire, t. 1 : Le Combat ordinaire Drapeau : France Manu Larcenet Drapeau : France Manu Larcenet Dargaud Prix du meilleur album
2005 Poulet aux prunes Drapeau : France Marjane Satrapi Drapeau : France Marjane Satrapi L'Association Prix du meilleur album
2006 Notes pour une histoire de guerre Drapeau : Italie Gipi Drapeau : Italie Gipi Actes Sud Prix du meilleur album
2007 NonNonBâ Drapeau : Japon Shigeru Mizuki Drapeau : Japon Shigeru Mizuki Cornélius Prix du meilleur album
2008 Là où vont nos pères Drapeau : Australie Shaun Tan Drapeau : Australie Shaun Tan Dargaud Fauve d'or : prix du meilleur album
2009 Pinocchio Drapeau : France Winshluss Drapeau : France Winshluss Les Requins Marteaux Fauve d'or : prix du meilleur album
2010 Pascal Brutal, t.3 : Plus fort que les plus forts Drapeau : France Riad Sattouf Drapeau : France Riad Sattouf AUDIE Fauve d'or : prix du meilleur album
2011 Cinq mille kilomètres par seconde Drapeau : Italie Manuele Fior Drapeau : Italie Manuele Fior Atrabile Fauve d'or : prix du meilleur album
2012 Chroniques de Jérusalem Drapeau : Canada Guy Delisle Drapeau : Canada Guy Delisle Delcourt Fauve d'or : prix du meilleur album
2013 Quai d'Orsay t. 2 Drapeau : France Christophe Blain Drapeau : France Abel Lanzac Dargaud Fauve d'or : prix du meilleur album
2014 Come Prima Drapeau : France Alfred Drapeau : France Alfred Delcourt Fauve d'or : prix du meilleur album

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Thévenet, Introduction à Groensteen (2003), p. 5
  2. Mais il a été récompensé pour une œuvre réalisée en 1977.
  3. Groensteen (2003), p. 12
  4. a et b Groensteen (2003), p. 10

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]