Christophe Blain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blain (homonymie).
Christophe Blain
Description de cette image, également commentée ci-après
Christophe Blain au Salon du livre de Paris en mars 2008.
Naissance (47 ans)
Gennevilliers, France
Nationalité française
Profession
auteur de bande dessinée

Christophe Blain, né le [1] à Argenteuil[2], est un auteur de bande dessinée français.

Remarqué à la suite de la publication du Réducteur de vitesse en 1999, Blain se révèle au grand public en illustrant Donjon Potron-Minet (1999-2006) sur des scénarios de Joann Sfar et Lewis Trondheim. En solo, il confirme les attentes avec Isaac le pirate (2001-2005). En 2010-2011, les deux volumes de Quai d'Orsay, très bien accueillis par la critique, connaissent un engouement inattendu. Ils s'inspirent de la vie au ministère des Affaires étrangères lorsque Dominique de Villepin y était ministre, d'après les souvenirs d'un de ses proches collaborateurs.

Blain est un des seuls auteurs à avoir obtenu deux fois le prix du meilleur album du festival d'Angoulême, avec des auteurs tels que Baru, Miguelanxo Prado ou Art Spiegelman. Il le remporte en 2002 pour Les Amériques (premier volume d'Isaac le pirate) et en 2013 pour Chroniques diplomatiques (deuxième volume de Quai d'Orsay)[3].

Parcours[modifier | modifier le code]

Enfant d'instituteurs, Christophe Blain est formé à l'École municipale supérieure des arts et techniques (EMSAT) de Paris puis à l'École supérieure des beaux-arts de Cherbourg-Octeville[2]. Pendant ses études, il part deux semaines au Bangladesh avec le journaliste Daniel Druesne pour observer la reconstruction du pays après le passage du cyclone Gorky en avril 1991. Leur travail est édité en 1992 par Albin Michel Jeunesse sous le titre Cyclones à Chittagong, Bangladesh[4]. De son service national effectué dans la marine à bord de la frégate Tourville, qui l'a fortement marqué, il ramène un carnet de dessins publié chez le même éditeur en 1994 sous le titre Carnet d'un matelot[5]. Celui-ci reçoit le Prix Jeunesse Gabier du Salon du Livre Maritime de Concarneau[6]. Dans la même veine, il publie ensuite Carnet polaire (1997) sur son vécu dans la base scientifique Dumont-d'Urville, en terre Adélie, pendant l'été austral[7] et Carnet de Lettonie (2005) qui rassemble ses impressions sur ce pays visité dans le cadre d'un festival franco-letton, Étonnante Lettonie, organisé après l'adhésion de la Lettonie à l'Union européenne en 2004[8].

Outre les carnets de voyage, Blain commence à illustrer de la littérature d'enfance et de jeunesse à partir de 1995. C'est en rejoignant ensuite l'Atelier des Vosges qu'il s'intéresse véritablement à la bande dessinée[9]. Il y rencontre David B., scénariste de sa première série créée en 1997, Hiram Lowatt et Placido, ainsi que Joann Sfar et Lewis Trondheim pour qui il dessine à partir de 1999 les quatre premiers tomes de la série Donjon Potron-Minet. Il réalise aussi les dessins de la série Socrate le demi-chien, créée en 2002, toujours en collaboration avec Joann Sfar. Ces expériences lui permettent de se lancer comme dessinateur et scénariste avec l'album Le Réducteur de vitesse en 1999 et les séries Isaac le pirate en 2001 et Gus en 2007. En 2010, il commence une nouvelle collaboration avec Abel Lanzac, pseudonyme du diplomate Antonin Baudry, pour les deux tomes de la série Quai d'Orsay.

Thomas Dutronc le contacte en 2008 pour participer à l'édition spéciale de son album Comme un manouche sans guitare (2007) afin d'illustrer avec d'autres dessinateurs le livret qui présente les textes des chansons[10]. Le musicien lui demande aussi de réaliser le clip du single éponyme de l'album[11]. Ses talents d'illustrateur sont également sollicités par le cinéma, puisqu'il est l'auteur de l'affiche du film Tournée (2010) de Mathieu Amalric[12]. En 2011, il illustre la pochette et le livret de l'album Je suis au paradis de Thomas Fersen[13]. De sa rencontre avec Barbara Carlotti, qui cherchait un dessinateur pour réaliser une affiche, naît une bande dessinée musicale. La Fille, publiée en 2013, reprend le principe des livres-disques, la bande son étant conçue comme une musique de film[14].

Publications[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  1. La Révolte d'Hop-Frog, 1997
  2. Les Ogres, 2000
  1. La Chemise de la nuit, 1999
  2. Un justicier dans l'ennui, 2001
  3. Une jeunesse qui s'enfuit, 2003
  4. Après la pluie, 2006
  1. Les Amériques, 2001
  2. Les Glaces, 2002
  3. Olga, 2002
  4. La Capitale, 2004
  5. Jacques, 2005
  1. Héraclès, 2002
  2. Ulysse, 2004
  3. Œdipe à Corinthe, 2009
  • Gus, Dargaud :
  1. Nathalie, 2007
  2. Beau Bandit, 2008
  3. Ernest, 2008
  4. Happy Clem, 2017
  1. Le Conseiller, 2010
  2. Chroniques diplomatiques, 2011

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Cyclones à Chittagong, Bangladesh, texte de Daniel Druesne, Albin Michel, coll. « Carnets du monde », 1992
  • Carnet d'un matelot, Albin Michel, 1994
  • Les Aventures de Jeremy Brand, texte de Jean Ollivier, Casterman, coll. « Romans », :
  1. Le Cri du kookabura, 1995 (réédité en 2008 dans la coll. « Feeling » avec une nouvelle couverture)
  2. La Chasse au merle, 1997
  3. L'Or des montagnes bleues, 2001 (illustration de la réédition de 2008 uniquement)
  • Carnet polaire, Casterman, 1997
  • Les Deux Arbres, texte d'Élisabeth Brami, Casterman, coll. « Les albums Duculot », 1997
  • Les Secrets de Faith Green, texte de Jean-François Chabas, Casterman, coll. « Casterman Junior », 1998
  • Des crocodiles au paradis, texte de Jean-François Chabas, Casterman, coll. « Casterman Junior », 1999
  • La Balançoire, texte de Jo Hoestlandt, Casterman, coll. « Courant d'air », 1999
  • La Deuxième Naissance de Keita Telli, texte de Jean-François Chabas, Casterman, coll. « Romans dix et plus », 1999
  • Le Goût des mûres, texte de Doris Buchanan Smith, Gallimard, coll. « Folio Cadet », 2000
  • Txontxongilo, texte de Jean-François Chabas, Hachette, coll. « Le Livre de poche jeunesse », 2000
  • King Kong, texte de Michel Piquemal, Albin Michel, coll. « Grandes Aventures racontées aux enfants », 2004
  • Carnet de Lettonie, Casterman, 2005
  • Les Animaux fantastiques, illustré avec Christophe Durual et Joann Sfar, texte de Brigitte Coppin, Nathan, coll. « Album Nathan », 2005
  • Les Neuf Maisons de Kouri, texte de Claire Ubac, Nathan, coll. « Nathan Poche 6-8 ans », 2005

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« "Comic creator: Christophe Blain" », sur Lambiek (consulté le 29 mai 2012).
  2. a et b « Christophe Blain, biographie », sur Ricochet (consulté le 26 avril 2013).
  3. « Festival d'Angoulême de la BD, l'essentiel en 3 lauréats : Quai d'Orsay, Willem et Marion Montaigne », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 26 avril 2013).
  4. Christophe Blain, Le Réducteur de vitesse, Dupuis, coll. « Aire libre », , 80 p. (ISBN 2-8001-2801-1), « Le Réducteur de vitesse : Le Dossier », p. 2.
  5. Jean-Dominique Merchet, « Le marin qui bulle », sur Libération, (consulté le 11 juillet 2018).
  6. a et b « Lauréats des Prix du Festival Livre & Mer (anciennement Salon du Livre Maritime) », sur livremer.org (consulté le 11 juillet 2018).
  7. « Carnets de voyage : Christophe Blain au pays des manchots », sur Télérama, (consulté le 11 juillet 2018).
  8. « Étonnante Lettonie », sur Institut français (consulté le 11 juillet 2018).
  9. « Christophe Blain : dessinateur, scénariste, coloriste », sur Dargaud (consulté le 11 juillet 2018).
  10. Les autres dessinateurs sont Pierre Blanchard, violoniste de Thomas Dutronc, Guillaume Bouzard, Carali, Édika, Fred, Gotlib, Manu Larcenet, Frank Margerin, Phil, Jeff Pourquié, Rifo, Riad Sattouf, Joann Sfar, Jean-Michel Thiriet, Tronchet et Lewis Trondheim.
  11. « Blain réalise le nouveau clip de Thomas Dutronc », sur Actua BD, (consulté le 11 juillet 2018).
  12. Alain Korkos, « Heurs et malheurs des rondeurs à travers les âges », sur Arrêt sur images, (consulté le 11 juillet 2018).
  13. « Interview de Thomas Fersen », sur IdolesMag, (consulté le 11 juillet 2018).
  14. « Interview : La Fille de Christophe Blain et Barbara Carlotti s’écoute et se regarde », sur ligneclaire.info, (consulté le 12 juillet 2018).
  15. La bande dessinée est accompagnée d'un CD conçu comme une bande originale de film, avec des parties instrumentales, des bruitages et des chansons. Les récitatifs sont lus par Barbara Carlotti qui interprète les dialogues avec Christophe Blain, Arthur H et Blutch.
  16. « Les prix du Salon de Montreuil », sur Les Échos, (consulté le 12 juillet 2018).
  17. « Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême : Fleur Pellerin a annoncé une promotion exceptionnelle dans l’ordre des Arts et des Lettres de créateurs et créatrices de bande dessinée », sur Ministère de la Culture, (consulté le 11 juillet 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :