Famille de Villeneuve (Provence)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Famille de Villeneuve
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille de Villeneuve

Blasonnement De gueules fretté de 6 lances d'or, les interstices semés d'écussons de même et sur le tout un écu d'azur chargé d'un fleur de Lys d'or.
Devise Per haec regnum et imperium
Branches des Arcs
de Tourrettes
de Vence
de Bargemon
de Trans
de Flayosc
d'Esclapon
de La Colette
Période XIIIe siècle - aujourd’hui
Pays ou province d’origine Catalogne Catalogne
Drapeau de la Provence Provence
Demeures Château de Villeneuve-Loubet
Château de Villeneuve (Vence)
Château de Beauregard (Var)
Château de Gourdon
Clos de Villeneuve
Château du Reclos
Château de Davenescourt
Château du Caire
Château de Flayosc
Château des Arcs
Château de Bargemon
Château de Saint-Auban
Château de Bois-le-Roi
Château de la Napoule
Château de Calas
Château de Peynier
Château de Gréolières
Château de Bougarber
Charges Préfet
Député
Sénateur
Ambassadeur
Fonctions militaires Vice-amiral, lieutenant-général, maréchal de camp
Fonctions ecclésiastiques Évêque, grand maître des hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem
Récompenses civiles Ordre de la Légion d'honneur
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1788

La famille de Villeneuve est une famille de la noblesse française d'extraction chevaleresque sur preuves de 1240[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Régis Valette écrit que cette famille est originaire de Villeneuve-Loubet en Provence[1].

M. Pavillet écrit qu'elle est issue de Raymond de Villeneuve[2], un des principaux gentilshommes de la cour d'Alphonse I, comte de Provence, venu en Provence avec l'armée du comte de Toulouse vers 1138 pour défendre le seigneur des Baux.
Elle se divise en trois branches :

  • la branche des barons des Arcs, créés marquis de Trans en 1505 (premier marquisat de France), puis de Flayosc en 1678 ;
  • la branche des barons de Tourrettes, dont sont issus les rameaux de Villeneuve-Bargemon et de Villeneuve-Esclapon ;
  • la branche des barons, puis marquis, de Vence.

Il n'est pas prouvé à ce jour d'origine commune entre la famille de Villeneuve, de Provence, et celle du même nom en Languedoc.

Généalogie simplifiée[modifier | modifier le code]


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pierre II de Villeneuve
 
Emmersinde ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pons II de Villeneuve
 
Arnaud de Villeneuve
 
Guillaume II de Villeneuve
 
 
 
 
Bernard I de Villeneuve
 
Isarn de Villeneuve
 
Ricarde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Famille de Villeneuve (Languedoc)
 
 
 
 
 
 
 
 
Raymond V de Villeneuve
(~ 1120 / ~ 1180)
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Famille de Villeneuve (Provence)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Geraud I (Giraud I)
(~ 1150 / ~ 1236)
 
Asturge(?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Geraud II de Villeneuve
 
Philipie d'Esclarpone (?)
 
 
Boniface de Villeneuve
 
Bertranda MontBrun
 
 
Romée de Villeneuve
(branche de Vence)
 
Douce Badat
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues Raymond de Villeneuve
(branche de Tourrettes)
 
Faitide de Fayence
 
 
 
Arnaud de Villeneuve
(branche des Arcs)
 
Adalasie des Arcs
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries de la Maison de Villeneuve
Blason ville fr Nîmes (Gard) Moyen-Age.svg Armes « antiques »

De gueules plain.[8]

Blason à dessiner.svg
Écusson en façade de la demeure des seigneurs de Villeneuve, Vence (Alpes-Maritimes).
Postérieurement :

De gueules, à six lances de tournoi d'or formant un fretté, les claires-voies contenant chacune un écusson du mesme.[8]

Supports
Deux sirènes[8] ;
Blason à dessiner.svg Armes de Hélion de Villeneuve (vers 1270-1346), grand maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem ;

Écartelé de la Religion et de Villeneuve.

French heraldic crowns - marquis v2.svg
Blason Barreme.svg

Blason fam fr Villeneuve (orn ext).jpg

Après concession de Louis XII[9]

De gueules, fretté de six lances d'or, les claires-voies semées d'écussons du mesme, à un écusson d'azur, brochant en cœur et chargé d'une fleur-de-lis d'or.[8]

Supports
Deux anges en dalmatique, celui de dextre aux armes d'Aragon, celui de senestre aux armes de Villeneuve (sans le lis), tenant chacun une lance ornée d'un penon d'or à trois pals de gueules, au chef d'argent chargé d'une croix de Jérusalem d'or[8].
Couronne
De duc ou de marquis.
Devise
« Per haec regnum et imperium[9],[8]. »
Cri
A TOUT[9] !
Orn ext Marquis et pair CLH.svg
Blason Barreme.svg
Pierre-Paul-Ours-Hélion de Villeneuve (1759-1819), marquis de Vence

Maréchal de camp, pair de France[9],[10] (), marquis-pair héréditaire (, lettres patentes du ), chevalier de la Légion d'honneur[11].

Orn ext baron de l'Empire CLH.svg
Blason à dessiner.svg


Orn ext Marquis et pair GOLH.svg
Blason Barreme.svg
Clément Louis Hélion de Villeneuve-Vence (1783-1834), fils du précédent, dernier de son nom, colonel du 4e régiment de chasseurs à cheval (1813), baron de Villeneuve-Vence et de l'Empire (décret du , lettres patentes signées à Paris le ), Légionnaire[12],

Ecartelé ; au premier et quatrième d'or à quatre pals de gueules ; au deuxième et troisième d'azur au château ouvert crénelé de cinq pièces, donjonné d'une tour crénelée de trois pièces, le tout d'argent, maçonné de sable ; sur le tout de gueules, freté de six lances d'or, semé d'écussons du même ; franc-quartier des barons tirés de l'armée.[13]



Le même
Marquis de Vence, pair de France à titre héréditaire (1819), colonel des hussards de la Garde (6 septembre 1815), maréchal de camp (13 avril 1817), officier (vers 1817), puis commandeur (18 mai 1820), puis grand officier de la Légion d'honneur (1825), chevalier de Saint-Louis (13 août 1814) et de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare (1824),
Coat of Arms Jeanne Bonaparte.svg Jeanne Bonaparte ( - abbaye d'Orval (Villers-devant-Orval) ✝ - Paris), « princesse Bonaparte » puis, par son mariage, marquise de Villeneuve-Esclapon.
Aujourd'hui,
Image Armoiries
Blason Barreme.svg

Blason ville fr Trans-en-Provence (Var).svg

des communes françaises portent les « armes pleines » de la maison de Villeneuve :
Barrême (Alpes-de-Haute-Provence)
De gueules fretté de six lances d'or, entresemé de petits écussons du même, et sur le tout un écusson d'azur chargé d'une fleur de lys d'or.



Trans-en-Provence (Var)
De gueules fretté de six lances d’or, entresemé d’écussons du même, sur le tout d’azur à la fleur de lys aussi d’or.


Blason ville fr Vidauban (Var).svg D'autre part, le blason de :
Vidauban (Var)
De gueules à deux lances de tournoi passées en sautoir, cantonnées de quatre fleurs de lys, le tout d'or. ;

n'est pas sans rappeler celui de la maison de Villeneuve.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2002, page 189.
  2. Histoire généalogique de la maison de Villeneuve en Languedoc par M.Pavillet sur Google Livres
  3. La tradition orale de cette famille attribuait à Raymond II de Villeneuve, fils d'Amblard V de Villeneuve cette origine
  4. Villeneuve-Flayosc, Hippolyte de, Histoire de sainte Roseline de Villeneuve, religieuse Chartreuse : et de l'influence civilisatrice de l'ordre des Chartreux, Paris, Putois-Cretté, , 555 p. (lire en ligne)
  5. de La Roque 1891, col. 258
  6. « Cote LH/2720/38 », base Léonore, ministère français de la Culture : vide
  7. « Villeneuve (Christian-Henri-Marie de) », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  8. a b c d e et f Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  9. a b c et d « De Villeneuve, marquis De Vence, (Pierre-Paul-Ours-Hélion) », dans Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. VIII [détail de l’édition] (lire en ligne), p. 368-370
  10. François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers, sur www.heraldica.org, (consulté le 18 juin 2011)
  11. « Cote LH/2720/47 », base Léonore, ministère français de la Culture : vide
  12. « Cote LH/2720/30 », base Léonore, ministère français de la Culture : vide
  13. a et b « BB/29/966 page 456. », Titre de baron, accordé par décret du , à Clément, Louis Helion Villeneuve de Vence. Paris ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)
  14. « RMN-Grand Palais - Agence photographique », Châtelaines, sur www.photo.rmn.fr, Réunion des musées nationaux (consulté le 16 janvier 2012)
  15. « RMN-Grand Palais », Agence photographique, sur www.photo.rmn.fr, Réunion des musées nationaux (consulté le 16 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Borel d'Hauterive, Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe (Paris, 1887) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • René Borricand, Nobiliaire de Provence : Armorial général de la Provence, du Comtat Venaissin, de la Principauté d'Orange, Éditions Borricand, Aix-en-rovence, 3 vol., 1974-1976 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Edme de Le Clerc de Juigné de Lassigny, Histoire de la Maison de Villeneuve en Provence: Généalogie et table des noms de personnes de 1200 à 1900 (1990) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]